''Williams plus que McLaren''

Philippe Janssens
''Williams plus que McLaren''
©EPA

Todt et Schumacher sont d'accord: l'ennemi sera plutôt Williams-BMW!

MARANELLO Attendue en grandes pompes pour le 6 février prochain, la présentation de la Ferrari F 2002 occupe actuellement tous les esprits. On la dit toute nouvelle, révolutionnaire même. Nouvelles courbes, nouveau moteur, nouvelle boîte: il y a de la révolution dans l'air. Tant et si bien que depuis plusieurs semaines, les bruits les plus divers circulent à son sujet. Certains prétendent qu'elle ne pourra être alignée d'emblée à Melbourne. Par mesure de prudence, la direction sportive de la Scuderia préférerait jouer la prudence en inscrivant, pour l'Australie... et la Malaisie, l'ancienne F 2001. C'est en tout cas sur l'ancien châssis et cette base gagnante de l'exercice écoulé, que tous les essais ont été effectués jusqu'à présent, tant au niveau du roulage que pour les essais de pneus.

McLaren... un pneu moins

"Nous lancerons officiellement notre nouvelle voiture le 6 février et nous commencerons alors à effectuer des tests immédiatement, explique Jean Todt. C'est une nouvelle voiture, avec une nouvelle boîte de vitesse et d'autres nouvelles pièces intéressantes. Après les essais seulement nous pourrons prendre une décision. Mais pour nous il est important de savoir que nous pouvons commencer la saison avec une F 2001, qui l'an dernier a obtenu des résultats fantastiques." En clair: il ne s'agira pas pour la Scuderia de commettre les mêmes bévues que McLaren ces dernières années. Pas question donc de laisser tomber des points d'emblée avec une nouvelle voiture qui manquerait de performance ou de fiabilité! "Notre gros avantage par rapport à la concurrence cette saison sera de bénéficier de toute l'attention de notre manufacturier, enchaîne le directeur sportif des rouges. Tandis que Michelin sera partagé entre Williams et McLaren, Bridgestone n'aura pas de choix à effectuer. Mais d'un autre côté, nous ne posséderons que très peu de points de comparaison. C'est pourquoi nous avons décidé d'enrôler Luciano Burti comme deuxième pilote-essayeur afin d'effectuer le plus d'essais possibles." Interrogé sur la guerre des gommes qui se profile à l'horizon, Michael Schumacher s'est montré tout aussi confiant que son directeur sportif. "Je suis tout d'abord très satisfait des progrès que nous avons effectués en terme de pneus cet hiver," souligne le quadruple champion du monde. "Sur une F 1, c'est l'élément qui est capable d'offrir la plus grande évolution à court terme..." Et pourtant, les nouvelles gommes qualifs produites par Michelin ont permis à Alexander Wurz (McLaren-Mercedes) de battre le record du tour, mardi à Barcelone... "Je sais que ce sera une saison difficile. Je crois que Williams sera encore plus fort que l'an dernier. Ils ont résolu un tas de petits problèmes de jeunesse. Bien sûr, McLaren sera également au rendez-vous. En revanche, je crois qu'ils connaîtront de petits problèmes d'adaptation à leurs nouveaux types de pneus..."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be