Formule 1: `Michael Schumacher se fait un peu vieux´

Philippe Janssens
Formule 1: `Michael Schumacher se fait un peu vieux´
©EPI

David Coulthard croit plus que jamais en ses chances de titre mondial

MELBOURNE A trente ans, David Coulthard entamera ce week-end sa neuvième saison de Formule 1. Toujours placé, jamais titré, dans l'ombre de Damon Hill, puis de Mika Hakkinen, l'Ecossais se voit offrir une occasion unique de se distinguer. Hakkinen a pris une année sabbatique et la McLaren MP 14/17 désormais chaussée de pneus Michelin s'est montrée à son avantage tout au long de l'hiver. En quelques réponses directes, Cool David nous a brossé le portrait de ce que pourrait être sa saison idéale.

David, à la veille de ce Grand Prix d'Australie, comment évaluez- vous vos chances de vous distinguer, ce week-end et tout au long de cette saison 2002?
`Au lendemain de la présentation de notre nouvelle voiture, j'étais très confiant. L'équipe a beaucoup travaillé durant l'hiver pour effacer les petites imperfections de la saison dernière. Après les longs essais à Barcelone, puis à Valence, je suis totalement rassuré. Nous avons une excellente voiture. Je me suis senti immédiatement à l'aise au volant. On a beaucoup évolué en aéro et au niveau de la stabilité. Nous avons encore du progrès à faire au niveau de la puissance moteur. Mais cela viendra graduellement au cours de la saison.´

L'adaptation aux pneus Michelin s'est-elle faite sans difficulté?
`Bien mieux que je ne le pensais. Nous avons très vite trouvé l'harmonie. Ce sera une arme non négligeable cette saison. Michelin s'est montré très dynamique et les progrès ont été significatifs. Nous avons ainsi gagné près de deux secondes sur nos temps de l'an dernier à Barcelone.´

L'absence de Mika Hakkinen et l'arrivée du jeune Raikkonen, n'est- ce pas trop perturbant?
`Pas du tout. Même si, je l'avoue, cela fait bizarre au début de ne plus voir Mika dans les stands. Nous faisions équipe depuis six ans, c'est bien plus que je n'aie pu consacrer à aucune de mes petites amies. Mais désormais c'est moi le pilote d'expérience au sein du team. Même s'il n'est pas question contractuellement de premier ou de second pilote chez McLaren, cela me donnera un avantage naturel sur l'ensemble de la saison. Kimi est un jeune pilote rapide qui me maintiendra la pression. Mais le fait d'être moins lié à lui m'aidera sur la piste.´

Vous sentez-vous en mesure d'aller vous attaquer à Michael Schumacher et à sa Ferrari?
`Si je ne le pensais pas, je ne serais plus là pour vous en parler. J'aurais déjà renoncé. Oui, bien sûr, je crois que je peux y arriver. Depuis deux ans, Ferrari possède la meilleure voiture du plateau. Michael est un excellent pilote que je respecte. Nous avons eu quelques différends et je n'aime pas trop sa façon de juger les autres mais il est un adversaire redoutable. Mais je le répète, nous avons beaucoup évolué cet hiver. De plus, ma position dans le team me poussera vraiment sur la ligne de front. L'an dernier, au Brésil, lors du dépassement de Montoya et du mien, j'ai pu remarquer que Schumacher se faisait plus vieux. Nous l'avions passé tous les deux parce qu'on maintenait à fond là où lui levait un peu. C'est un signe qui ne trompe pas!´

Qui sont, pour vous, les principaux candidats au titre cette saison?
`Il ne faut pas être grand devin: Michael, moi et l'un des deux pilotes Williams. Mais je ne pourrais pas dire lequel car je crois que tant Ralf que Montoya ont les capacités de se montrer réguliers au meilleur niveau tout au long de la saison. Je pense que ce sera très serré!´

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be