GP de Malaisie: toujours Schumacher mais, cette fois, c'est Ralf !

Jorge Toleda
GP de Malaisie: toujours Schumacher mais, cette fois, c'est Ralf !
©EPA

Les Williams-BMW réalisent le doublé, Schumi termine troisième

SEPANG Non, les Ferrari et Michaël Schumacher ne sont pas invincibles, contrairement à ce que certains avaient conclu, prématurément, à l'issue du GP d'Australie. Certes, le champion du monde a terminé troisième après s'être retrouvé…bon dernier après deux tours de piste seulement. Sans doute sa remontée a-t-elle été superbe, mais tactiquement, les Williams-BMW ont pris le meilleur sur les Ferrari dans ce GP de Malaisie, disputé, comme on le craignait sous une chaleur éprouvante qui a joué des tours à plusieurs.
Les Williams ont réalisé un excellent doublé - Ralf Schumacher devance Montoya, peut-être le plus fort de ce week-end asiatique - Michaël Schumacher s'en est bien sorti malgré ses pépins de début de course et les grands perdants sont les McLaren-Mercedes boys, car ni Coulthard, ni Raikkonen n'ont terminé l'épreuve.

Celle-ci avait commencé de manière moins dramatique que lors du premier GP, mais un accident avait opposé d'emblée les deux favoris. Michaël Schumacher et Pablo Montoya se sont heurtés dans le tout premier virage. A qui la faute ? Les commissaires ont jugé que le pilote de la Williams était coupable (l'était-il réellement plus que le champion du mode ?) et lui ont imposé une pénalité sous forme d'un passage dans le stand (mais sans arrêt). Ce verdict a évidemment repoussé, provisoirement, Montoya loin dans le peloton. Schumacher a été indirectement pénalisé également, puisque le nez de sa Ferrari était détruit, un passage au stand pour réparer étant indispensable.
Les deux premiers sur la grille écartés, Barichello et Ralf Schumacher ont pris la direction de l'épreuve. Dans un premier temps, le Brésilien a semblé pouvoir faire la différence, mais alors que les Ferrari avaient opté pour une tactique à deux ravitaillements, Ralf Schumacher, lui, n'avait qu'un seul arrêt à son programme. Parfaitement à l'aise, le frère du champion du monde fit ainsi la différence et alors que les McLaren figuraient parmi les nombreux abandons, Montoya remontait jusqu'à la deuxième position, juste devant le Britannique Button auteur d'une belle course sur sa Renault. Hélas pour Button, sa voiture fut défaillante au cours des deux derniers tours, Michaël Schumacher décrochant, in extremis la troisième place.

Le classement

1. Ralf Schumacher (Williams)
2. Montoya (Williams)
3. M. Schumacher (Ferrari)
4. Button (Renault)
5. Heidfeld (Sauber)
6. Massa (Sauber)

Au championnat du monde

1. Michaël Schumacher 14 pts
2. Montoya 12
3. R. Schumacher 10
4. Raikkonen 4
5. Irvine 3
. Button 3

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be