La F1, tout et n'importe quoi!

St. L.

Fisichella, blessé, aurait dû être remplacé par Frentzen, volontairement non qualifié!

MAGNY-COURS Alors que le paddock pensait attendre tranquillement de savoir si Michael Schumacher allait ou non être sacré champion du monde pour la 5e fois ce week-end, quelques acteurs de la scène des Grands Prix nous ont offert un scénario digne de la comedia dell'arte ! Tout commença samedi matin, avec le malheureux accident de Giancarlo Fisichella lors des essais libres. Perdant son aileron avant dans la courbe la plus rapide du circuit, il s'en alla taper les rails à la manière de Luciano Burti à Francorchamps l'an dernier. Sagement, le Romain décidait d'en rester là, pour mieux revenir le week-end prochain en Allemagne. De leur côté, les pilotes Arrows, après avoir fait l'impasse sur les entraînements, effectuaient un seul tour lancé lors des qualifications. Une ronde suffisamment... lente pour ne pas risquer de se qualifier !

Terriblement mal en point financièrement, l'équipe de Tom Walkin- shaw n'a, en effet, trouvé que ce moyen pour ne pas trop user son matériel tout en respectant la règle de la FIA qui impose aux équipes de participer à tous les Grands Prix. La Fédération n'a toutefois pas apprécié cette farce et menace désormais Arrows de représailles. Pourquoi ne pas, directement, lui plonger la tête sous l'eau?

Sur fond de procès !

Sans doute embêtée de voir un Grand Prix se disputer avec 19 voitures seulement (22 moins les deux Arrows et la Jordan de Fisico), la FIA n'en est toutefois pas restée là. Elle a donné un accord aussi étonnant qu'incompréhensible à Jordan pour faire rouler Heinz-Harald Frentzen, pilote Arrows, dans la Jordan de Fisichella. Un pilote non qualifié sur une voiture non qualifiée, on croit rêver : même en Fun Cup, ce genre de chose est difficilement envisageable !

L'affaire était d'autant plus étonnante qu'on sait que Frentzen est toujours en procès avec Jordan pour son licenciement brutal de l'an dernier à pareille époque. D'ailleurs, comme on pouvait s'y attendre, cet imbroglio politico-sportif n'a, finalement, pas eu le dénouement voulu par la FIA et Jordan. Dimanche matin, alors qu'il était censé rouler au warm-up pour découvrir la monture de Fisichella, HHF faisait savoir que `des obstacles contractuels´ l'empêchaient de le faire. C'est donc bien avec seulement 19 voitures que le départ du Grand Prix fut donné (heureusement, d'ailleurs, qu'Alex Yoong est cette fois parvenu à se qualifier).

Un bien triste record, après une bien triste plaisanterie signée par Jordan, Frentzen et la FIA ! Décidément, en F 1 tout est possible. Tout et... n'importe quoi!

© Les Sports 2002

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be