GP d'Allemagne: Hocken... aime Michael Schumacher!

O. d.W.
GP d'Allemagne: Hocken... aime Michael Schumacher!
©EPA

La fête pour le quintuple champion

Retrouvez le supplément Moteur en format PDF

HOCKENHEIM Les premiers fans et leurs mobile homes sont arrivés mercredi pour occuper les meilleures places dans des campings repoussés en dehors d'une enceinte désormais ceinturée comme un véritable camp militaire. Avec la nouvelle tribune futuriste créée par l'architecte local Hermann Tilke et surplombant la nouvelle portion, les grillages et barbelés ont poussé comme des champignons durant l'hiver. De quoi rendre les rois de la vitesse encore plus inaccessibles et refroidir quelque peu une ambiance traditionnellement très chaude.

Mais cela n'a pas découragé les plus accros, faisant le pied de grue durant des heures hier matin pour guetter aux portes du circuit l'arrivée de leur quintuple champion du monde et essayer de lui arracher un autographe. Tandis que les moins prévoyants faisaient la queue pour acheter les derniers tickets d'un GP qui se déroulera certainement sold out. `Depuis lundi matin, notre central a explosé, confie un des membres de l'organisation. On a dû rajouter des standardistes pour répondre aux milliers de demandes de réservations. Et on a même décidé d'ériger en dernière minute une tribune supplémentaire.´

100.000 nouvelles casquettes

Des milliers de supporters aux joues (pas besoin de maquillage avec les effets conjugués du soleil et de la Bitburger) et T-shirts couleur Ferrari prêts à faire durant trois jours la fête à Schumi. Dimanche, dans les tribunes combles du Motodrom, l'Allemagne aura l'impression de revivre l'ambiance de la Coupe du Monde de football. Avec cette fois le titre déjà en poche. De quoi tirer un feu d'artifice digne de la fête nationale. Et d'agiter à chaque passage de leur idole une nouvelle casquette parée de cinq étoiles, une pour chaque couronne. Willie Weber, le manager à la chaîne dorée, n'a pas tardé à mettre la machine à sous en route en lançant dès dimanche soir la confection de 100.000 nouveaux couvre-chefs pour ce week-end, le premier pour Michael lui-même. A quarante euros pièce, faites le calcul.

Moins de quatre jours après avoir rejoint Fangio au palmarès, le pilote Ferrari était de retour au boulot devant les siens. `On a célébré cela jusque très tôt lundi matin, souriait-il. Je crois qu'il devait être 5h du matin lorsque je me suis couché.´
Ses jambes de- vaient encore être lourdes mercredi soir au moment de monter sur le terrain de Mannheim pour un match de football exhibition rapportant 130.000 euros (23.000 spectateurs) aux enfants de l'Unesco. `Mais j'ai tout de même marqué trois goals´, notait-il avant d'évoquer un palmarès bien pauvre ici. Son seul succès remonte, en effet, à 1995 avec la Benetton-Renault. `Je ne me suis jamais imposé en rouge. Un bel objectif pour dimanche.´

Un Grand Prix national où il célébrera un heureux anniversaire, celui de son dernier abandon en date. `Hockenheim m'a effectivement rarement réussi mais ce week-end, quoi qu'il arrive, ce sera la fête.´
Et pas question apparemment de faire ici un cadeau à Barrichello, si ce n'est celui d'un mulet désormais à sa taille jusqu'à la fin de saison. `Les deux derniers objectifs du team sont de remporter le championnat constructeurs et de réaliser le doublé chez les pilotes. Mais, honnêtement, je ne pense pas que Rubens ait besoin de mon aide pour cela.´
Pas, en tout cas, devant 100.000 supporters allemands déchaînés...

© Les Sports 2002

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be