Sebastian Vettel, poleman de l’année

Olivier de Wilde
Sebastian Vettel, poleman de l’année
©n.d.

Le double champion s’élancera devant pour la 15e fois de la saison : un record !

INTERLAGOS Nigel Mansell n’aura eu le bonheur de partager son record datant de 1992 que deux semaines. En signant hier au Brésil la 30e pole de sa jeune carrière, la quinzième en 2011, Sebastian Vettel est devenu l’unique détenteur du nombre de poles positions en une seule et même saison.

L’ex-policier moustachu britannique pourra toujours raconter à ses petits enfants qu’à sa grande époque, la saison ne comptait que seize courses contre dix-neuf cette année. Certains amateurs de chiffres et de statistiques pourront toujours écrire que l’ex-pilote Williams avait réussi 87,5 % des poles il y a 19 ans contre 78,9 % au pilote Red Bull aujourd’hui.

Mais officiellement, c’est bien Sebastian Vettel aujourd’hui le nouveau poleman des poleman sur une seule campagne. “Je suis ému et fier car on me parlait beaucoup de la possibilité de battre ce record. Mais il fallait encore le faire. Et l’on ne signe pas une pole ainsi sur commande, même avec la RB7. Même si j’ai eu trois courses de plus que Nigel, ce record signifie quelque chose pour moi,” s’exclamait le double champion du monde encore bien loin toutefois du record absolu de 68 poles de son ami “Schumi”. “L’exercice de la qualif, la recherche du tour parfait est quelque chose de difficile. Vous vous battez contre les autres mais aussi avec votre monoplace, contre vous-même. Il faut être concentré à 100 %, rechercher la limite dans tous les virages. Mon premier tour lancé était bon. Mais je savais que je pouvais encore m’améliorer. Et heureusement que je l’ai fait car sinon la pole serait revenue à mon équipier qui lui aussi a progressé avec son deuxième train de pneus tendres.”

En étant le seul à descendre sous la barre de la minute douze (1.11.918), Vettel a collé près de deux dixièmes à Webber offrant à son employeur une nouvelle ligne 100 % Red Bull. Un Australien qui tentera ce dimanche de décrocher sa première victoire 2011, mais n’acceptera aucun cadeau de son équipier. Sauf peut-être si cela pouvait lui offrir le titre de vice-champion.

Mais il faudrait quasi pour cela que Jenson Button (troisième sur la grille deux dixièmes devant l’autre McLaren-Mercedes de Lewis Hamilton) et Fernando Alonso (à nouveau 5e, le pilote Ferrari partagera la 3e ligne avec l’excellent Nico Rosberg) abandonnent tous les deux.

Un circuit excitant, 70 % de “chances” de “safety cars” selon les stats et au moins autant de risques de pluie selon la météo locale, voilà bien de quoi pimenter le dernier Grand Prix de la saison à suivre chez nous à partir de 17h.



© La Dernière Heure 2011


Suivez en direct le GP du Brésil dès 17 heures

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...