D’Ambrosio ne débutera pas la saison F1 2012

Olivier de Wilde
D’Ambrosio ne débutera pas la saison F1 2012

Sur le banc chez Lotus-Renault, le Belge devrait rouler les vendredis matins

ENSTONE Contrairement à ce qu’il espérait encore voici quelques semaines, Jérôme D’Ambrosio ne sera, sauf accident ou miracle, pas sur la grille de départ du premier GP de F1 de la saison 2012, le 18 mars prochain à Melbourne.

Selon des infos assez fiables en provenance d’outre-Moerdijck, le Néerlandais Giedo Van der Garde aurait en effet, avec le soutien de McGregor et de son beau-père milliardaire, réussi à convaincre HRT de lui donner sa chance en F1.

Le team de Luis-Perez Sala a actuellement plus besoin des six à huit millions promis par le Néerlandais que d’un second bon pilote. Et chez Gravity Management on a toujours prétendu qu’on n’était pas prêt à débourser une telle somme pour le dernier baquet du plateau, au propre comme au figuré.

Joint hier, l’ingénieur anversois Jacky Eeckelaert chargé de construire la nouvelle voiture n’a plus eu de contact avec Jérôme D’Ambrosio depuis des semaines. Et sait que VDG figurait parmi les derniers candidats. Sa nomination n’aurait donc rien de surprenant.

L’officialisation plus que probable du passage en F1 de l’ex-champion des World Series by Renault , ancien vainqueur en GP2 certainement pas moins bon que Charles Pic, signifiera la fin des espoirs de retrouver un volant pour Vitaly Petrov, Adrian Sutil, Vitantonio Liuzzi ou Rubens Barrichello qui ne débutera donc pas sa 20e saison.

Mais aussi, bien sûr, de notre Jérôme D’Ambrosio.

Faut-il le regretter ? Pas sûr. Rouler à n’importe quel prix, dans la plus mauvaise monoplace du plateau, aurait plutôt tendance à discréditer un pilote qui s’en est sorti avec les honneurs face à Timo Glock pour ses débuts en F1 chez Virgin. Comme d’autres pour qui HRT n’était même pas une option, JDA a donc préféré oublier cette piste pour l’instant. Un bon choix pour le futur.

Pour faire rebondir sa carrière et revenir plus fort en 2013, mieux vaut sans doute un poste de troisième pilote dans une écurie de milieu de grille que d’aller s’enterrer à prix d’or pour une nouvelle saison de galère chez les Espagnols avec une étiquette de pilote payant .

Gravity et Éric Boullier ont toujours affirmé qu’ils ne laisseraient pas tomber Jérôme en qui ils croient toujours pour le futur. Sa nomination comme 3e pilote réserviste, avec certainement la possibilité de s’étalonner par rapport à Kimi Raikkonen ou Romain Grosjean lors de plusieurs séances libres du vendredi matin, coulerait donc de source. On en attend la confirmation dans les jours, voire les heures qui viennent. Avec Senna et Petrov partis, plus rien n’empêche aujourd’hui Jérôme d’enfiler la combinaison noir et or Lotus. Et d’ainsi garder un bon pied en F1.

En espérant, comme six autres réservistes de l’an dernier (dont les deux Lotus Renault), de remonter en piste pour faire la course le plus tôt possible. En 2013 voire même plus tôt si une occasion se présentait en cours de saison.

Reculer pour mieux sauter, telle est désormais la devise de notre pilote de F1.



© La Dernière Heure 2012


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be