D'Ambrosio: "À 27 ans, la F1 reste mon objectif"

D'Ambrosio: "À 27 ans, la F1 reste mon objectif"
©BELGA

Jérôme n’en démord pas : un job de pilote d’essais moderne lui convient bien

BRUXELLES Présent hier lors de la présentation, Jérôme D’Ambrosio fait toujours partie du Lotus F1 Team. Certes, il n’a plus pu poser sur la photo aux côtés de Kimi et de Romain, mais le Belge assurera toujours un rôle important dans les coulisses. “Je conserve une très bonne relation avec les gens de chez Lotus qui apprécient le sérieux avec lequel je m’investis dans mon travail de l’ombre. Même si mon titre officiel change un peu, mon job restera en grande partie le même. Je vais continuer à participer au développement de la voiture et à effectuer des tests sur notre nouveau simulateur.”

Un job de pilote d’essais moderne, appelons-le comme cela, qui lui convient : “Bien sûr que je préférerais être sur la grille, mais de toutes les opportunités que j’avais, c’est celle que j’ai choisie.”

Il n’avait déjà plus qu’un pied en F1 l’an dernier, il y conservera désormais un orteil : “Je ne sais pas où je serai dans cinq ans. Ni de quoi sera fait 2014. Même 2013 pourrait déjà réserver des surprises. À 27 ans, la F1 reste mon objectif prioritaire. Je considère donc comme un privilège de pouvoir rester dans ce milieu avec un rôle actif, même si c’est dans l’ombre. Je me considère toujours comme un pilote professionnel.”

Même s’il ne coiffe plus très souvent son casque. “À mon âge, j’ai encore tout le temps de mener une autre carrière après la F1. Cela peut encore attendre…” se défend-t-il. “Et puis je n’exclus pas la possibilité de disputer dès cette année quelques courses dans d’autres catégories si une bonne occasion se présente. On y pense mais il n’y a encore rien de concret alors autant ne pas en parler.”

Jérôme ne se lamente donc pas sur son sort : “Je peux admettre que l’on critique mes choix. Mais je suis le seul à connaître tous les paramètres. Il y a peut-être aussi des raisons que je ne veux pas évoquer. Je sais que certaines personnes risquent de me regarder dans la rue comme le pauvre petit qui s’est fait éjecter du banc Lotus. Comme en 2009, j’étais le gars mis sur la touche chez DAMS. Mais j’ai rebondi, je suis arrivé en F1 la saison suivante. L’an dernier aussi on m’avait enterré et j’ai disputé un GP. Je n’ai jamais roulé pour les autres ni prêté beaucoup d’attention à ce que l’on pensait de moi. Je sais que j’aurai besoin de beaucoup de réussite pour revenir en F1 mais je compte sur ma bonne étoile.”



© La Dernière Heure 2013


Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be