La F1, affaire de gestionnaires

Olivier de Wilde
La F1, affaire de gestionnaires
©afp

Pirelli transforme un championnatsprint en endurance

SHANGHAI Disputées dimanche dans la foulée du GP de Chine, les premières manches des Championnats du Monde d’endurance (WEC) et de la Blancpain Endurance Series (BES) ont plus ressemblé à des sprints de six et de trois heures. À Silverstone et à Monza, on a vu de la vraie bagarre, des pilotes pousser leur voiture à la limite, user de tous les stratagèmes pour dépasser dans le dernier virage et surtout aucune consigne.

En F1, c’est tout le contraire. Le président Jean Todt dénonce déjà que le plus grand Championnat automobile est désormais en partie réservé aux gestionnaires… de grandes fortunes. Il n’est pas normal que la moitié du plateau doive payer des millions pour faire son métier. Désormais, si vous n’êtes pas le protégé d’un milliardaire ou d’un pays émergent, difficile d’accéder à la F1 qui met à pied des talents comme Kobayashi ou Kovalainen pour prendre les valises de garçons de bonne famille comme Van de Garde ou Chilton ou les nouvelles pépites mexicaines de Carlos Slim, l’homme le plus riche du monde.

Mais pour les ténors devant, les Grands Prix deviennent aussi une question de gestion. En imposant à Shanghai des pneus tendres se dégradant dès le premier tour de qualif et tombant en lambeaux après cinq ou six rondes, Pirelli a sans doute poussé le caoutchouc un peu loin.

Résultat: les pilotes roulent à l’économie dès les essais. Ainsi, sur une heure de qualification, on a vu les monoplaces un minimum en action, chacun préservant ses gommes. Pire, le public chinois n’aura même pas vu Jenson Button ni Sebastian Vettel effectuer un vrai tour lancé en Q3, les deux choisissant des gommes plus dures pour la course. Voir un triple champion du monde refuser de viser la pole est aberrant.

Sport business depuis des années, la F1 devient doucement un show-business. Certes, on a vu beaucoup de leaders différents et de dépassements dimanche en Chine. Mais quel intérêt ? Avec l’effet du DRS, il est devenu quasi impossible de contrer un pilote revenu dans votre aspiration. Dépasser est devenu un jeu d’enfant. Comme le disait un ex-collègue s’intéressant de moins en moins à la F1, ils feraient mieux d’inverser la règle en autorisant le DRS tout le temps sauf quand vous êtes à moins d’une seconde du pilote devant vous.

Mais à Shanghai, on est tombé encore plus bas en entendant Button demander à son team s’il devait se battre pour défendre sa place de leader avant de laisser gentiment passer Fernando Alonso. Idem pour Vettel. Là, c’est son écurie qui lui a donné la consigne de ne pas riposter face à l’Espagnol qui, au final, a le mieux géré. Et le pilote Red Bull de s’exécuter en lui ouvrant la porte. But de ces manœuvres : préserver ses pneus. La F1 moderne est devenue un Championnat du Monde d’endurance pour pneumatiques où l’on ne parle plus que de “préserver ses pneus”.

En début de course, tout le monde se suit mais personne n’ose s’attaquer pour ne pas griller ses enveloppes. Avec une dégradation catastrophique des tendres se décomposant en quelques virages, Massa et Grosjean ont perdu toute chance de podium en bouclant un seul tour de trop par rapport à leur équipier, premier et deuxième à l’arrivée. Et en Malaisie, s’il y a eu des consignes entre Vettel et Webber s’était aussi pour “ne pas risquer qu’ils dégradent trop leurs pneus en faisant la course”.

Derrière, les Mercedes économisaient, elles, leur carburant. En vue des futures réglementations… À quand une F1 verte ? La Formule E comme électrique et ennuyante n’intéressera pas le grand public. Les amateurs de sport veulent voir des voitures faisant beaucoup de bruit et consommant 5 litres au tour pilotées par les meil-leurs pilotes du monde (pas les plus riches) se donnant à fond sans économiser leur talent ni leurs gommes. En espérant que Pirelli corrige le tir dès Bahreïn. Même si ce n’est plus à l’avantage d’une autre marque italienne...


© La Dernière Heure 2013

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...