Fernando Alonso, “Monsieur 50 %”

Christian Lahaye
Fernando Alonso, “Monsieur 50 %”
©Photonews

Impossible de devenir champion du monde en loupant une course sur deux. Ferrari et Alonso doivent hausser leur niveau de jeu…


SAKHIR Troisième sur la grille, Fernando Alonso n’était pas du tout attristé par sa position d’outsider. “J’ai commis une erreur dans un virage lors de la Q3 et à partir de là, je savais que c’était perdu”, disait-il. “Mais, sachant que l’on peut désormais dépasser en F1, je ne m’en suis pas voulu. Je savais que Nico aurait du mal à nous suivre et je m’attendais donc à vivre un combat loyal face à Sebastian. Cela a bien commencé d’ailleurs, lorsque je l’ai furtivement dépassé. Je savais que ce serait encore possible. Il fallait d’abord se défaire de Rosberg puis chercher l’ouverture sans se précipiter.”

Mais les événements prirent Fernando de court. Dès le huitième tour, il dut s’arrêter, le DRS ne voulant plus revenir en position fermée. Il passa par les stands à deux reprises en deux tours, perdant inutilement une vingtaine de secondes. Son aileron arrière mobile ne pouvait plus fonctionner. Et au vu de ses avatars, l’Espagnol peut s’estimer heureux de terminer huitième et de rafler quatre points, soit plus que Rosberg et Button. Mais là n’est pas le souci.

Depuis le début de la saison, Alonso est Monsieur 50 % et c’est trop peu dans l’optique du titre. D’ailleurs, il compte déjà trente unités de retard sur Vettel, soit la valeur de plus d’une victoire. Deuxième à Melbourne, définitivement out en Malaisie après un contact avec Vettel, vainqueur en Chine, loin de son objectif à Bahrein, le voici nanti de 47 points pour 77 au champion du monde, 67 à Raikkonen et 50 à Hamilton. La cadence n’est donc pas bonne mais Alonso évite la morosité : “Nous n’avons vraiment pas eu de chance mais les autres auront aussi leur lot d’ennuis. En début de saison, tout reste possible…” Foi de Fernando!
© La Dernière Heure 2013


Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...