Stoffel, le plus doué depuis Hamilton et… Ickx !

Vandoorne impressionne le paddock de F1. Reste à savoir s’il l’occupera en 2016...

O. d.W.
20150522 - MONTE CARLO, MONACO: Belgian driver Stoffel Vandoorne wins the first race of the GP2 Series racing, Friday 22 May 2015, in Monte Carlo, Monaco. BELGA PHOTO GEORGES DECOSTER
20150522 - MONTE CARLO, MONACO: Belgian driver Stoffel Vandoorne wins the first race of the GP2 Series racing, Friday 22 May 2015, in Monte Carlo, Monaco. BELGA PHOTO GEORGES DECOSTER ©BELGA

Vandoorne impressionne le paddock de F1. Reste à savoir s’il l’occupera en 2016... Vainqueur vendredi à Monaco de sa troisième course principale de GP2 sur trois, certainement la plus belle, auteur du meilleur tour en course le lendemain lors de l’épreuve la plus courte (c’est tout ce qu’il pouvait espérer en s’élançant 8e, sa position à l’arrivée), confortable leader du championnat GP2 avec déjà 44 points d’avance sur l’Américain Rossi, consultant RTBF pour le GP dimanche, bientôt au volant de la McLaren-Honda F1 lors des tests suivant le GP d’Autriche, le nom de Stoffel Vandoorne est sur toutes les lèvres. Pour sa deuxième saison en GP2, le Belge impressionne.

"Il montre qu’il est le patron, ce que je lui ai demandé", se félicite Eric Boullier, directeur sportif de McLaren. "On n’a plus vu un pilote dominer la série à ce point depuis un certain Lewis Hamilton en 2006", embraye Bruno Michel, organisateur des GP2 Series.

En coulisses, la presse italienne imagine déjà que le jeune Belge risque de poser des problèmes à Alonso l’an prochain, "comme Lewis en 2007". Certains collègues néerlandais l’imaginent déjà chez… Ferrari en 2016, à la place de Kimi Raikkonen. "S’ils ne lui donnent pas la place de Button, McLaren doit alors être fair-play et le libérer de son contrat." Honda ne souhaiterait pas de rookie dans son team de pointe. Mais on doute aussi que les Japonais aient financé durant deux ans l’ascension d’un espoir pour l’offrir ensuite à la concurrence.

On évoque alors la piste d’un team B, une seconde écurie propulsée l’an prochain par le motoriste nippon. Des Manor-Honda pour Magnussen et Vandoorne ? Ce serait une solution mais cela coûterait très cher. Et honnêtement, Stoffel mérite sans doute mieux qu’une entrée par la petite porte, dans un team de fond de grille. ART pourrait-il monter en F1 ? Pour l’instant, cela ne semble pas intéresser Frédéric Vasseur : "Notre but est de gagner des courses, pas de se battre pour terminer à moins de cinq secondes de l’avant-dernier."

La donne pourrait toutefois changer en 2017 si, selon le souhait de Bernie Ecclestone, les teams sont autorisés à vendre leur châssis à des teams clients. Mais à 23 ans, Stoffel ne peut plus patienter une année de plus. "Il est tout à fait prêt pour la F1", confirme Michel.

Avec son talent, son approche, sa force mentale, on peut effectivement penser qu’il gagnerait des GP s’il se retrouvait à la place de Nico Rosberg dans le baquet d’une Mercedes. Et les exploits cette année du débutant de 17 ans Max Verstappen pourraient aider à convaincre un grand team d’engager le Belge frappant le plus fort aux portes de la F1 depuis… Jacky Ickx qui, lui, avait terminé deuxième du GP de Monaco de F1 en 1972 !

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be