Quand les 24H descendent parader en ville

Les 57 voitures engagées aux prochaines 24 Heures ont quitté le circuit ce mercredi après-midi pour descendre, par la route, dans la ville d’eau. Ambiance…

Olovier de Wilde
Quand les 24H descendent parader en ville
©De Wilde

Les 57 voitures engagées aux prochaines 24 Heures ont quitté le circuit ce mercredi après-midi pour descendre, par la route, dans la ville d’eau. Ambiance…

Les Francofolies à peine terminées, c’est à un autre genre de concert de décibels que le public, très nombreux, a eu droit cet après-midi dans la cité spadoise avec la descente en ville du peloton très varié (11 marques, 31 nationalités) et coloré des cinquante-sept GT3 engagées lors des prochaines 24 Heures dont les essais libres débuteront ce jeudi midi avec le début des qualifications programmé à partir de 20h30.

Audi, BMW, Bentley, Mercedes, Ferrari (quatorze au total), mais aussi McLaren, Lamborghini, Aston Martin, Nissan, Porsche ou Jaguar, il y en avait vraiment pour tous les goûts lors de ces deux heures et demi de visite spadoise écourtées d’un quart d’heure en raison d’un piquet de grève des syndicalistes du circuit bloquant l’accès à la route du côté de la Source.

L’occasion pour les spectateurs déjà nombreux d’approcher les bolides mais aussi les stars du prochain double tour d’horloge de plus près. Côté Belges, les Maxime (Martin et Soulet), le tenant du titre Laurens Vanthoor ou le géant Wolfgang Reip et l’inusable Fred Bouvy ont la cote auprès des chasseurs d’autographes et de « selfies ». Mais les papys Witmeur, Van de Poele, Duez et Martin père font de la résistance. Et sont d’autant plus sollicités qu’ils vont lutter pour une noble cause : le Racing against Cancer recueille un franc succès. Il n’est pas trop tard pour aller visite le site (www.racingagainstcancer) ou visiter la page Facebook (chaque « J’aime » rapporte un euro à la Fondation belge contre le cancer)

Côté étrangers, les héros sont Alessandro Zanardi, l’ex-pilote de F1 qui s’attaque à ses premières 24 Heures après avoir perdu ses deux jambes dans un accident (sa Z4 N°9 aux couleurs de Michel Vaillant sera certainement l’une des plus suivies), Bruno Senna (neveu du légendaire Ayrton) ou l’Allemand de Nivelles André Lotterer, triple vainqueur du Mans et détenteur du tour le plus rapide de l’histoire dans la Sarthe.

La Super Pole réunissant les vingt plus rapides à l’issue des qualifications de jeudi se disputera vendredi à 15h30, soit 25 heures avant le départ des 24H de Francorchamps qui, ce mercredi, faisaient la fête à Spa.




Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be