Hamilton: "J’ai trop fêté"

Le champion du monde a abîmé sa Pagani Zonda LH d’1,5 million.

De Wilde Olivier
Lewis Hamilton (GBR) Mercedes AMG F1 at Formula One World Championship, Rd18, Brazilian Grand Prix, Practice, Interlagos, Sao Paulo, Brazil, Friday 13 November 2015. FORMULE 1 : Grand Prix du Bresil - Essais - Sao Paulo - 13/11/2015 © PanoramiC / PHOTO NEWS PICTURES NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS
Lewis Hamilton (GBR) Mercedes AMG F1 at Formula One World Championship, Rd18, Brazilian Grand Prix, Practice, Interlagos, Sao Paulo, Brazil, Friday 13 November 2015. FORMULE 1 : Grand Prix du Bresil - Essais - Sao Paulo - 13/11/2015 © PanoramiC / PHOTO NEWS PICTURES NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS ©Photo News

Le champion du monde a abîmé sa Pagani Zonda LH d’1,5 million.

Le plus people des pilotes de F1 s’est encore illustré en dehors du paddock. Des frasques monégasques qui ont fait le tour de la planète plus vite encore que sa Mercedes. Alors plutôt que de nier les faits, le Britannique a assumé en expliquant au Brésil les véritables raisons de son retard. "J’ai un peu trop fêté mon troisième titre après le Mexique…" a avoué Lewis. "Pendant cinq jours avec le vol retour, j’ai très peu dormi. Je célébrais chaque jour tout en continuant à m’entraîner physiquement. En plus, il y eut l’anniversaire surprise de ma maman pour ses 60 ans. J’ai encaissé le contrecoup le week-end dernier. J’étais épuisé et fiévreux."

Mais cela ne l’a visiblement pas incité à aller se coucher tôt… Il était, en effet, environ 3h30 du matin, dans la nuit de lundi à mardi, quand la tête couronnée a heurté à l’arrière un véhicule garé sur l’avenue des Spélugues à Monaco, entre le Casino et le virage du Fairmont Hôtel. La police est rapidement arrivée sur les lieux de l’accident. Il n’y avait que des dégâts matériels mineurs et Lewis n’était apparemment pas sous l’emprise de l’alcool.

Il n’empêche, outre la voiture stationnée, il a aussi égratigné son jouet préféré, une Pagani-Zonda 760 couleur pourpre de 670 chevaux faite sur mesure pour lui en 2012 avec ses initiales LH remplaçant le RS à l’arrière. Un bijou motorisé dont la valeur est estimée à un million et demi d’euros. "On apprend tous les jours. J’ai commis une grosse bêtise et je l’assume donc. L’important est de tirer une leçon des fautes que tout être humain commet dans sa vie."

Voilà pour le couplet philosophique d’un Lewis Hamilton se disant désormais tout à fait concentré sur l’avant-dernier Grand Prix de la saison. "Je suis excité. J’aime le Brésil. Je ne me sens physiquement pas encore à 100 %, mais cela va aller."

Pas question donc de relâchement, ni de laisser filer les deux dernières courses dans les mains de son équipier. "L’intensité est toujours là. Nico ne veut pas me voir gagner et, pour moi, c’est pareil. J’ai toujours envie de terminer premier. Surtout, ici, où je n’ai encore jamais réussi à m’imposer. C’est étrange, mais je n’ai pas l’impression de saturer. La saison est passée assez vite. Je ne suis pas impatient comme les autres années de voir arriver la trêve hivernale. J’ai envie de rouler."

Mais plus trop la nuit dans les rues la Principauté…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be