GP de Belgique: un circuit "orange" de monde

Des heures de bouchons pour rejoindre un tracé pris d’assaut par les Néerlandais.

Olivier de Wilde
GP de Belgique: un circuit "orange" de monde

Des heures de bouchons pour rejoindre un tracé pris d’assaut par les Néerlandais. C’est du jamais-vu, de la folie même ! Depuis trois jours, on assiste à Francorchamps à une véritable invasion néerlandaise. Des joyeux voisins néerlandais ne passant pas inaperçus, couverts de t-shirts orange frappés du numéro 33, agitant des drapeaux bleu-blanc-rouge surmontés d’un grand Max où coiffés de l’incontournable casquette Red Bull.

"C’est dingue, ce matin on a dû ouvrir les grilles à 7h15 car les spectateurs, trop nombreux, bloquaient l’accès aux voitures," expliquait l’organisateur, André Maes.

"Je veux parler au responsable du trafic, je n’ai jamais vu cela," pestait le team principal de Renault, Frédéric Vasseur, sur le coup de 10h du matin. "J’ai mis plus d’une heure pour arriver depuis mon hôtel à Spa. Un membre de l’équipe a dû venir me chercher en scooter car sinon j’aurais raté le début des essais."

Ce qui est arrivé à une bonne partie du public, bloqué durant des heures sur l’autoroute où un accident n’a rien arrangé ou aux entrées du circuit où les fouilles ralentissent considérablement l’accès.

Sur les routes piétonnes contournant la piste, dans les gradins naturels des Combes ou du Double Gauche, on n’avait jamais vu autant de public un samedi.

Et on avait l’impression que tous étaient là uniquement pour Max Verstappen. Alors que les F1 de Hamilton, de Rosberg, de Vettel ou d’Alonso passent sans faire trop de bruit (il n’y a rien à faire, mais la sonorité des V8 et V10 continue cruellement à nous manquer), chaque passage de la Red Bull n°33 soulève des hurlements de joie et déclenche une salve d’applaudissements tout au long des 7 kilomètres où on a vu aussi les services de secours devoir intervenir à plusieurs reprises suite à des malaises.

Apparemment, certains fans avaient trop bu vendredi soir (on en a vu des dizaines dormir durant les essais) ou pas assez samedi matin dans la canicule rougissant les torses et les joues d’Oranjes bien mûrs.

Une chaleur inhabituelle qui a incité Spa Monopole à offrir 30.000 bouteilles d’eau distribuées à des spectateurs.

Carbonisés hier soir, ceux qui ne sont pas restés dans le camping tout proche se sont jurés de se lever encore plus tôt ce dimanche pour éviter les bouchons et réserver les meilleures places. De préférence à l’ombre, contrairement à leur idole Max qui s’est déjà fait une belle place au soleil. De Francorchamps et de la F1...

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be