GP de Belgique: Verstappen fâché sur Ferrari et sur Vettel en particulier

"Ils ont bousillé ma course dès le premier virage", pestait le jeune prodige néérlandais de la Formule 1.

Belga
GP de Belgique: Verstappen fâché sur Ferrari et sur Vettel en particulier
©Belga

"Ils ont bousillé ma course dès le premier virage", pestait le jeune prodige néérlandais de la Formule 1.

Max Verstappen (Red Bull), 18 ans, n'a remporté aucun point suite à sa 11e place, alors qu'il s'était élancé en première ligne. "Je ne sais pas ce qu'ils ont fichu mais c'est en tout cas moi la principale victime de leurs c........".

Celui pour qui des dizaines de milliers de ses compatriotes avaient franchi la frontière belge et embouteillé l'autoroute ne nie pas pour autant qu'il avait un peu manqué son départ.

"Pas super", je vous le concède", a-t-il en effet admis. "J'ai plongé à l'intérieur et j'ai bloqué une roue. Mais j'allais facilement passer le premier virage, que Sebastian a pris en se rabattant sur Kimi et moi. Cela a abîmé mon aileron avant. La voiture était pas mal amochée et mon fond plat était détruit. Ma course était déjà terminée. Chaque courbe me posait des problèmes. Vettel savait pourtant qu'il était à l'extérieur, mais il a quand même pris le virage sur la bonne trajectoire alors qu'il y avait déjà deux voitures à sa droite. Il aurait dû savoir que cela ne pouvait pas passer à trois de front !"

Verstappen a ensuite lutté avec Räikkönen qui par radio s'est plaint de son comportement. "Son unique objectif est de me sortir de la piste", a en effet accusé le Finlandais.

Ce que le Néérlandais a même plus ou moins admis. "Que faire d'autre à partir du moment où on n'est plus en mesure de rivaliser sur le bitume ? Et si celà ne plaît pas tant pis. Je défendais ma position comme je pouvais".

La semaine prochaine rendez-vous à Monza. Un circuit trop rapide pour sa Red Bull, craint Verstappen.

"J'avais déjà du mal à faire bonne figure face aux Mercedes et aux Ferrarri dans les ligne droites de Spa. Alors à Monza...", conclut-il en grimaçant.

Kimi Räikkönen n'apprécie pas les manoeuvres défensives de Max Verstappen

Si Max Verstappen est fâché sur Ferrari et en particulier sur Sebastian Vettel, il a lui aussi irrité, et le mot est faible, l'autre pilote de la Scuderia Kimi Raïkkönen, dimanche lors du Grand Prix de Belgique de Formule 1 à Spa-Francorchamps.

Le Néerlandais ne s'est d'ailleurs pas caché au sujet de ses manoeuvres défensives en course.

"Les duels roue contre roue ne me dérangent pas", a ainsi commenté le Finlandais après la course. "Mais quand je dois freiner dans la ligne droite de Kemmel pour l'éviter parce qu'il change de trajectoire au moment où je le fais pied au plancher, ce n'est pas correct. Et c'est surtout extrêmement dangereux parce que si je ne freine pas à fond, je le percute à pleine vitesse. Je n'ose imaginer les conséquences mais il s'agirait d'un très gros accident. Aucun autre pilote ne m'a d'ailleurs jamais obligé à faire cà..."

Quant à l'accrochage dont il a été victime, comme Verstappen, dans le premier tournant, alors qu'il avait pris un très bon départ, Raïkkönen avoue ignorer comment il s'est ainsi retrouvé coincé entre deux voitures. "Je ne sais pas !"

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be