Villeneuve: "S’il ne se calme pas, Verstappen va finir par tuer quelqu’un"

Christian Horner (Red Bull) a défendu son pilote avec humour: "Ne dis pas aux tifosi où tu dors à Monza."

O.D.W
Villeneuve: "S’il ne se calme pas, Verstappen va finir par tuer quelqu’un"
©Belga

Christian Horner (Red Bull) a défendu son pilote avec humour: "Ne dit pas aux tifosi où tu dors à Monza."

Ce qu’il convient désormais d’appeler l’"affaire Verstappen"continue de déchaîner les passions et à diviser le paddock. Cela prend même, à nos yeux, des proportions trop importantes pour un léger contact au premier virage et un comportement en piste "limite" certes mais qui n’a mené à aucun accrochage et aucune sanction. 

Mais on est en F1 et la fougue de Max Verstappen à qui tout réussi et qui se croit tout permis commence à agacer certains, particulièrement les anciens champions du monde. Après Niki Lauda lui ayant conseillé de "consulter un psy", c’est au tour du champion 1997 Jacques Villeneuve de mettre de l’huile sur le feu.

Le consultant de Canal Plus, c’est bien connu, n’a pas sa langue en poche et ne s’est pas gêné pour "allumer" à son tour le jeune Belgo-Néerlandais. "Max s’est complètement loupé au départ. Il avait des pneus super tendres et savait qu’il devait partir devant car il allait devoir s’arrêter avant les autres. Alors il s’est montré très agressif et a fait une manœuvre un peu kamikaze au premier virage pour tenter de récupérer la 2ème place."

Si c’était passé, on aurait crié une nouvelle fois au génie. Mais Vettel qui ne l’avait pas vu a légèrement poussé Raikkonen vers la droite et ce dernier, pris en sandwich, n’a pu éviter de se frotter les ailes avec Verstappen.

"La façon dont le jeune Néerlandais a défendu ensuite sa position face aux Ferrari, en changeant de ligne lors du freinage des Combes, n’était pas correcte. Il doit se calmer sinon il va finir par tuer quelqu’un. Il ne se comporte pas en futur champion du monde. Il doit suivre une certaine ligne de conduite. Apprendre le respect et le bon sens."

Interrogé après l’arrivée, Max qui a été sanctionné à une seule reprise, l’an dernier à Monaco quand il avait percuté Romain Grosjean au freinage de Sainte-Dévote, s’est défendu en prétendant que les commissaires sportifs n’avaient pas jugé qu’il avait fait quelque chose de mal vu qu’il n’a pas été puni. "C’est normal, il est protégé par la FIA", a déclaré un Jacques Villeneuve habitué aux déclarations tapageuses: "Il y a une règlementation Verstappen car ils veulent en faire une star."

Christian Horner, le patron de Red Bull, a lui logiquement défendu son jeune poulain. Même si Max s’est également attaqué à son ancien protégé, Sebastian Vettel : "Je ne comprends pas pourquoi Toto Wolff et Niki Lauda ont pris la liberté de commenter des faits qui ne les regardent pas", a-t-il lancé. "Il y a eu certaines manœuvres limites en effet mais il n’a cette fois pas été sanctionné. Donc c’est bon. Mais je suis certain qu’en visionnant les images de la course, il apprendra certaines choses et n’agira sans doute plus de la même manière une prochaine fois."

Max n’a pas encore 19 ans et doit accepter qu’il y a des manœuvres acceptables en kart, mais pas en F1 à plus de 300 km/h. Car aujourd’hui, il joue clairement avec la vie de ses collègues.

Et Horner de terminer par une boutade quand un journaliste lui a demandé ce qu’il avait dit à son pilote après l’arrivée. "Je lui ai simplement conseillé de ne dire à personne où il logeait cette semaine à Monza car je crois qu’il s’est mis quelques tifosi à dos…"

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be