Vandoorne, premier de classe dès ses débuts

L’ascension de Stoffel Vandoorne fut limpide.

M. Bu.

L’ascension de Stoffel Vandoorne fut limpide. 

Le Courtraisien débute en karting dès l’âge de 6 ans et finira notamment vice-champion 2009 dans la coupe du monde CIK-FIA. Le RACB l’intègre alors dans son national team qu’il ne quittera plus. Stoffel débute ainsi en sport auto sous les couleurs de la fédé en 2010 et succède au Liégeois Benjamin Bailly en enlevant l’Autosport Academy. De quoi le propulser en Formule Renault et affronter d’autres jeunes loups venus du monde entier.

Cinquième de l’Eurocup 2011, il arrache le titre l’année suivante face à l’actuel pilote Toro Rosso Daniil Kvyat. 2013 est une année capitale pour lui puisqu’il intègre la filière jeunes de McLaren et dispute la Formule Renault 3.5. Il bute cependant sur Kevin Magnussen qui lui chipera le baquet de titulaire au sein de l’écurie de F1. Stoffel se rabat dès lors sur le GP2. Vice-champion en 2014, il est sacré haut la main en 2015.

Pas suffisant cependant pour lui ouvrir les portes de la Formule 1 et il ne peut que ronger son frein en Super Formula japonaise. Jusqu’à ce remplacement inattendu de Fernando Alonso à Bahreïn et, surtout, ce 3 septembre 2016 où il signe son premier contrat de titulaire avec Woking.


Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be