Magnus: "Vandoorne en F1, cela fait rêver"

L’Anversois de 17 ans en monoplace sur les premiers pas du pilote McLaren.

OdW
Magnus: "Vandoorne en F1, cela fait rêver"
©D.R.

L’Anversois de 17 ans en monoplace sur les premiers pas du pilote McLaren.

Ce week-end, Gilles Magnus, tout juste 17 ans, disputera au Mans, sur le petit circuit Bugatti, l’avant-dernière manche du Championnat de France de Formule 4 plus connu sous le nom d’Auto Sport Academy.

Actuellement deuxième de cette compétition réunissant une quinzaine de jeunes se battant à armes égales, l’étudiant de dernière année secondaire aura pour objectif de décrocher sa première victoire, samedi ou dimanche, lors de l’une des quatre joutes au programme.

« Je ne peux plus empêcher le redoublant chinois Yifei Yé d’être sacré, » confie notre compatriote, soutenu par l’ex-champion de Belgique des rallyes Dirk Vermersch, reconverti dans la viticulture. « Par contre, il faudrait une catastrophe lors des deux derniers meetings, ici puis à Barcelone, pour que je ne décroche pas le titre de vice-champion. Dès lors, je vais pouvoir me focaliser sur un objectif : battre au moins une fois le futur champion 2016 bénéficiant de l’énorme avantage d’une année d’expérience supplémentaire. Si je peux y arriver, c’est ici dans la Sarthe, sur la piste d’entraînement de l’académie, le circuit automobile que je connais le mieux. »

Un tracé sarthois où débutera ce week-end le tout récent champion de Belgique X30 Junior et dernier vainqueur de la finale du championnat d’Europe OKJ à Genk, le Français de 15 ans Victor Martins.

« Je regrette de ne pas avoir débuté dans cette formule une année plus tôt, » poursuit Gilles. « C’est l’idéal pour découvrir la monoplace, juste entre une FR1.6, trop lente, et une FR2.0 que j’estime un peu trop rapide pour un « rookie »

Pour remporter le championnat, décrocher la bourse de 100.000 euros et être intégré au sein du Renault Junior Team, il devra remettre le couvert l’an prochain : « Le plus logique serait de passer à la FR2.0. On verra en fonction des budgets. Mais rempiler comme Yé cette année est également une option. »

En attendant, la récente annonce de la titularisation de Stoffel Vandoorne en F1 l’an prochain chez McLaren a décuplé la motivation du Belge : « Cela fait rêver, bien sûr. D’autant que Stoffel est quelqu’un qui n’y est pas arrivé avec plein d’argent mais bien grâce à son talent. C’est vraiment beau. Je sais qu’il a démarré comme moi dans cette discipline et y a directement décroché le titre il y a six ans. Il avait 18 ans. La monoplace est une excellente école. La F1 reste un but, mais il y a plein d’autres possibilités en sport auto. Accéder au monde des GP est vraiment quelque chose de très très dur. »

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be