Vandoorne : « Je ne comprends pas Lewis »

Olivier de Wilde
Vandoorne : « Je ne comprends pas Lewis »
©BELGA

Le pilote McLaren soutenu en Angleterre par ses amis Fred Vervisch et Angélique De Tavernier.

Stoffel Vandoorne s’est visiblement bien amusé mercredi dans les rues de Londres où il a eu l’occasion d’effectuer quelques fumants « donuts » aux commandes d’une McLaren MP4/6 pilotée à l’époque par Ayrton Senna : « Il y avait beaucoup de monde, les fans étaient vraiment proches des F1, c’était un super chouette événement, » sourit notre compatriote avant d’ajouter. « Je ne comprends pas que Lewis n’était pas là. Il est triple champion du monde, britannique. Je ne peux pas imaginer qu’un tel événement soit organisé en Belgique à la veille de notre GP et que je ne sois pas présent. »

Pourquoi ne pas organiser cela dans les rues de Bruxelles ? « (Il rit) Oui ce serait terrible. Faut demander à Chase Carey (Liberty Media) qu’il mette cela sur pied… »

Pas d’évolution en vue pour ce week-end sur sa McLaren-Honda. A domicile, sur un circuit rapide, cela s’annonce donc à nouveau dur pour le Belge qui doit espérer « des abandons ou accidents devant pour marquer des points. Ce n’est pas entre nos mains. » Triste. Heureusement, il recevra à Silverstone le soutien de son amie mannequin Angélique De Tavernier. « Oui, oui elle sera là, » sourit-il. De quoi certainement lui faire passer un meilleur week-end !

Son papa Patrick (dont vous pourrez lire l’interview exclusive dans la DH de ce vendredi), sans pass, suivra, lui, normalement la course depuis l’appartement londonien de Stoffel. « J’attends encore des nouvelles de Stof, mais ce week-end la priorité va à son ami Fred Vervisch qu’il souhaitait inviter depuis longtemps. » Et visiblement à leur copine commune, Angélique…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be