Stoffel : "Cela fait du bien"

Olivier de Wilde
Motorsports: FIA Formula One World Championship 2017, Grand Prix of Austria, #2 Stoffel Vandoorne (BEL, McLaren Honda), 08.07.2017. | usage worldwide Reporters / DPA
Motorsports: FIA Formula One World Championship 2017, Grand Prix of Austria, #2 Stoffel Vandoorne (BEL, McLaren Honda), 08.07.2017. | usage worldwide Reporters / DPA ©Reporters / DPA

Notre compatriote Vandoorne s’élancera huitième après "quasi le tour de ma vie".

Devenu l’objet de plus en plus de doutes voire de critiques dans le paddock après quelques fautes et des résultats quelque peu décevants, Stoffel Vandoorne a répondu à ses détracteurs sur la piste ce samedi lors de la qualification du GP d’Angleterre de F1. Huitième en Q1 malgré un mauvais choix de pneus en fin de séance ("la piste séchait et j’aurais préféré les slicks"), notre compatriote a arraché son ticket pour la Q3 en signant le dixième meilleur chrono de la Q2, une demi-seconde devant un Fernando Alonso ne se cherchant pas vraiment d’excuse. Avant de battre Romain Grosjean lors de la phase finale réunissant les dix meilleurs puis de gagner encore une place sur la grille suite à la pénalité de Valtteri Bottas. Résultat, Stoffel s’élancera huitième cet après-midi à 14h à Silverstone, son meilleur résultat en F1 à ce jour.

"Même si je suis toujours resté confiant en mes capacités, cela fait clairement du bien", sourit-il. "Cela fait quelques courses que je me sens plus à l’aise. Mais là j’ai pu concrétiser et le montrer. Les conditions mixtes en début de séance nous ont bien aidés à arriver jusqu’en Q3."

Et cette fois, contrairement à Monaco où il avait touché le rail en fin de deuxième phase, il a pu participer à l’ultime session : "Je me suis craché dans les mains pour battre la Haas de Grosjean qui me devançait d’un millième avant la dernière tentative. J’aurais voulu sortir un peu plus tard et pouvoir bénéficier d’une aspiration. Mais même sans cela, j’ai réussi à signer le 9e chrono en bouclant quasi le tour de ma vie."

On ne peut pas écrire pour autant que cela va beaucoup mieux du côté de Honda, SV accusant tout de même encore un retard de près de trois secondes sur la pole. "Mais on va combler ce trou pour 2018, deux grosses évolutions sont attendues", nous répond Yuseke Hasegawa. Une promesse qui a eu le don de faire sourire Fernando Alonso et Eric Boullier (directeur sportif de McLaren) ne semblant clairement plus croire au miracle.

Stoffel, lui, tentera d’en réaliser un nouveau en marquant ce dimanche ses premiers points: "Je pars dans les points et, même si Bottas et Ricciardo vont remonter, mon but est d’essayer d’y rester. Pour cela, je devrai prendre un bon départ et réussir mon premier tour. C’est souvent là que se joue le résultat. Ou alors, j’espère pouvoir compter sur un cadeau du ciel. Un peu de pluie pourrait certainement nous aider."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be