Stoffel Vandoorne: "Notre vitesse en course était encourageante"

Découvrez les réactions après le GP de Hongrie.

AFP

Découvrez les réactions après le GP de Hongrie.

Pendant que l'Espagnol Fernando Alonso prenait la 6e place et réussissait le meilleur tour en course au Grand Prix de Hongrie, Stoffel Vandoorne, son co-équipier chez McLaren-Honda, décrochait son premier point en Formule 1 en terminant 10e sur le circuit de l'Hungaroring.

"Je suis content avec une 10e place", a commenté Stoffel Vandoorne au micro de Channel4 pour sa première saison complète en F1. "J'ai fait cependant une faute lors de l'arrêt au stand et cela m'a coûté du temps. Malgré cela, notre vitesse en course était encourageante. Nous étions plus rapide que les Force India mais c'était presque impossible de dépasser sur ce circuit."

Parti en 4e ligne sur la grille de départ, 8e, Stoffel Vandoorne occupait la 6e place lors de son arrêt au stand. Il a arrêté sa monoplace un peu trop loin par rapport aux marques ne facilitant pas la tâche de ses mécaniciens, ce qui a coûté en effet de précieuses secondes.

"Nous savions que nous pourrions être compétitifs sur ce genre de circuit. Ce fut le cas et nous avons toujours roulé dans le top 10 tout au long du week-end. Le prochain circuit qui pourrait nous convenir de la même manière, c'est à Singapoure", a estimé encore Stoffel Vandoorne qui a signé dimanche son meilleur résultat en F1.

Le prochain rendez-vous est fixé au 27 août sur le circuit de Spa-Francorchamps pour le Grand Prix de Belgique. Le GP de Singapoure a lieu le 17 septembre après le GP d'Italie à Monza le 3 septembre.


Kimi Räikkönen (Ferrari), 2e: "Je suis malheureux de ne pas avoir pu offrir la victoire à mes fans. J'ai pris un bon départ mais je ne voulais pas faire le forcing. Après cela, j'ai continué à suivre pendant 70 tours. J'avais une excellente voiture aujourd'hui. Ce n'est pas idéal, je veux gagner mais c'est super pour l'équipe. Ici, l'autre pilote doit faire une petite erreur ou rencontrer un problème, c'est difficile de dépasser".

Valtteri Bottas (Mercedes), 3e: "Merci à Lewis d'avoir tenu sa promesse et de m'avoir rendu ma place à la fin. Je l'ai laissé tenter sa chance pour passer les Ferrari mais il n'y est pas parvenu. C'est dommage car nous avions un bon rythme aujourd'hui mais avec notre position sur la grille, nous pouvions difficilement prétendre à mieux car c'est très difficile de dépasser ici quand des voitures ont un rythme semblable. Nous savons désormais que nous devons travailler davantage sur les circuits lents mais notre rythme était tout à fait correct aujourd'hui. (A propos de la récupération de sa 3e place) Je m'inquiétais sur la fin car l'écart avec Lewis devenait important. J'ai eu du mal avec les retardataires. Il a cependant tenu sa parole mais c'était tendu avec Verstappen derrière".

Daniel Ricciardo (Red Bull), abandon au 1er tour: "(A propos de l'accident avec son équipier Max Verstappen) Je suis bien sorti du virage N.1, j'ai vu Valtteri à l'intérieur donc je me suis dit que je pouvais freiner un peu plus tard à l'extérieur. Mais je me suis fait toucher (par Verstappen, Ndlr). C'est une erreur d'amateur, au mieux. Il n'y avait pas la place, Valtteri était devant et j'étais à l'extérieur. Je crois qu'il (Verstappen, Ndlr) n'aime pas quand son équipier passe devant lui. Il n'y a pas d'excuse".


Les excuses de Max Verstappen

Dès le deuxième virage, le Grand Prix de Hongrie, 11e des 20 épreuves du championnat du monde de Formule 1, a été marqué par un accrochage entre les deux Red Bull, celle du Néerlandais Max Verstappen touchant celle de l'Australien Daniel Ricciardo, contraint à l'abandon avec une roue arrière déjantée. Ricciardo auteur du meilleur temps des deux premières séances d'essais libres vendredi visait une belle performance, d'où sa frustration à la radio de son team. Max Verstappen a présenté ses excuses après la course.

Max Verstappen a été pénalisé de 10 secondes suite à cet incident terminant au final 5e tout proche des Mercedes devant lui et Ricciardo a en effet lâché à la radio: "Quelqu'un m'a touché. Si c'est celui à qui je pense, c'est un vrai c..", exigeant des excuses de son coéquipier à l'issue de la course. "Je suis très fâché sur lui", a ajouté Ricciardo une fois rentré au stand. "Il n'y avait tout simplement pas la place. C'est une faute de Max et j'espère qu'il viendra présenter ses excuses. Sinon, nous aurons un problème."

Ce qu'a fait le Néerlandais. "Ce n'était pas bien. Je présente mes excuses à Daniel et à l'équipe pour cela. Nous aurions pu prendre de bons points ici", a twitté l'écurie Red Bull au nom de son pilote.


Vettel: "Kimi aurait pu me dépasser"

Après son succès à l'arraché au GP de Hongrie, Sebastian Vettel (Ferrari), le quadruple champion du monde allemand savourait des vacances bien méritées.

Comment avez-vous vécu cette course?

"Le départ a été bon. Les premiers tours étaient corrects, mais ensuite c'est devenu plus compliqué, et à la fin carrément très dur. J'ai dû m'habituer aux problèmes de direction qui affectaient le volant et à l'usure accélérée des pneus. Je devais éviter les vibreurs car cela aggravait le problème. Dans ces conditions, je ne pouvais pas aller plus vite, mais j'ai pu m'y adapter. Lewis voulait vraiment essayer de nous dépasser. Cela a été laborieux mais, à la fin, seule la victoire compte. Je dois donc avouer que je suis vraiment content".

Quelle importance revêt ce succès dans l'optique de la seconde moitié de la saison?

"Je n'ai pas eu un moment de répit mais c'est un jour fantastique. C'est très important d'avoir mené la voiture à bon port. On a réalisé une performance idéale avec ce doublé. Dans la deuxième partie de cette saison, on devra à chaque fois faire de notre mieux. Ici, cela a été difficile de trouver le rythme. Cela n'a pas été facile d'arriver là où on est mais on y est parvenu. La pause estivale ce n'est pas quatre semaines de vacances pour nous. Je vais avoir seulement sept ou huit jours en famille, ce n'est pas beaucoup vu la longueur de la saison. J'ai donc hâte d'y être".

Qu'avez-vous pensé de l'attitude de votre équipier qui a contenu les Mercedes?

"Cela montre à quel point notre équipe est solidaire. Kimi (Räikkönen) aurait pu me dépasser, il était très rapide. Juste après la course, je suis allé m'excuser de l'avoir ralenti (rires). Il y a pas mal de choses à dire au sujet de la situation contractuelle pour la saison prochaine, mais ce n'est pas important de régler cela maintenant".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be