GP de France: Bottas devant, Hamilton se loupe et gêne Verstappen dans les essais libres 2

Les Mercedes semblent intouchables. La gestion des gommes clés du succès au Castellet

GP de France: Bottas devant, Hamilton se loupe et gêne Verstappen dans les essais libres 2
©AFP

Les Mercedes semblent intouchables. La gestion des gommes clés du succès au Castellet


On est allé beaucoup plus vite que ce matin lors de cette deuxième séance et cela malgré des températures montant jusqu'à 55 degrés sur la piste.

Après Lewis Hamilton ce matin, c'est au tour de Valtteri Bottas de fixer le chrono référence de la journée en 1.30.937. Son équipier britannique aurait dû le battre mais il s'est loupé dans son premier tour lancé avec les gommes les plus tendres. Et en revenant sur la piste, le pilote Mercedes a clairement gêné Max Verstappen. Son excuse de la main sera-t-elle suffisante. Après avoir révisé l'affaire Vettel à 14h15, les commissaires sportifs vont désormais devoir statuer sur le cas Hamilton. Vu qu'il ne s'agissait que de la 2e séance libre, il pourrait s'en sortir blanchi, voire avec une pénalité avec sursis. Espérons que dans le contexte actuel, après ce qu'il s'est passé au Canada, le collège des arbitres de la F1 ne soit pas tenté de mettre une pénalité de cinq secondes ou une sanction de trois places sur la grille au pilote Mercedes. Pas pour une erreur le vendredi, sur le circuit avec le plus de dégagement au monde et pour avoir gâché un tour de Max dont il n'a absolument pas mis la vie en danger.

Notons que suite à cet incident, Lewis est rentré au box et n'a plus chaussé d'autres gommes rouges. Cela signifie que son second chrono, à 424 millièmes de son équipier, a été effectué avec les gommes « mediums ». Très équilibrée, usant donc moins ses pneus, la Mercedes est rapide tant en version qualifs qu'en mode course. Sauf incident, la course devrait se jouer entre les Flèches d'Argent.

Derrière, Charles Leclerc pointe le museau de sa Ferrari à 649 millièmes. Le Monégasque devance d'un peu plus d'un dixième son équipier Sebastian Vettel.

Belle surprise de la McLaren-Renault de Lando Norris, cinquième à 1.120 devant la Red Bull-Honda de ce diable de Max Verstappen et la seconde McLaren de Carlos Sainz Jr. Pierre Gasly est toujours en retrait par rapport à son équipier et précède l'Alfa Romeo de Kimi Raikkonen et la Haas-Ferrari de Kevin Magnussen, dixième mais déjà à 1.8.

Daniel Ricciardo sur la première Renault n'est que 12e et Robert Kubica ferme comme de mauvaise habitude la marche, à 4.2 du meilleur temps.

Les gommes les plus tendres tiennent à peine un tour lancé avant de se détériorer rapidement. Tout le monde va donc essayer, ce samedi à partir de 15h, de passer en Q3 avec les gommes jaunes. Seul hic, beaucoup d'équipes ont surtout opté pour les gommes rouges et n'auront donc pas la possibilité de passer deux trains de gommes jaunes dès les essais qualificatifs. La stratégie en tout cas débutera dès la qualification. Il vaudra bien mieux en effet s'élancer en 11ème position en pneus mediums que 6e ou 7e en pneus tendres et devoir rentrer après deux ou trois tours...

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be