Sebastian Vettel aurait refusé l'offre au rabais de Ferrari, qui pour le remplacer ?

Daniel Ricciardo en tête de liste des remplaçants potentiels

Sebastian Vettel aurait refusé l'offre au rabais de Ferrari, qui pour le remplacer ?
©BELGA

Daniel Ricciardo en tête de liste des remplaçants potentiels

Si la pandémie mondiale actuelle ne permet plus de rouler (une reprise est envisagée à huis clos début juillet en Autriche), elle n'empêche pas les dirigeants des différents teams de déjà songer et même négocier pour 2021. Et le"mercato" a démarré plus tôt que d'habitude. Alors que d'aucuns pensaient que les contrats seraient d'office prolongés d'un an vu la situation actuelle, comme le règlement qui ne verra pas l'entrée en vigueur en 2021 de la toute nouvelle règlementation, cela ne semble pas être le cas. Et comme durant l'été, il faudra, on l'espère, concentrer toute son énergie sur la reprise. Comme il n'y aura plus de pause estivale, on discute déjà contrat par "Facetime".

Mattia Binotto l'avait directement annoncé: Il souhaitait conserver son quadruple champion du monde Sebastian Vettel une année de plus. Selon le quotidien italien "La Gazetta dello Sport", la Scuderia aurait effectivement fait une proposition au pilote allemand, mais avec un salaire au rabais puisqu'on ne lui aurait proposé que 12 millions d'euros (au lieu des 27,5 prévus pour 2020) ce qui est très peu pour un quadruple champion du monde et pilote Ferrari. A titre de comparaison, Lewis Hamilton gagnerait plus de 36 millions chez Mercedes (il en aurait demandé 60 pour prolonger son contrat mais risque fortement de devoir revoir ses prétentions à la baisse vu la conjoncture économique) et Daniel Ricciardo aurait signé pour deux ans chez Renault avec un salaire estimé à 18 millions par saison. Max Verstappen gagnerait lui 23 millions par an et Charles Leclerc déjà 9,5 pour sa deuxième saison chez Ferrari.

Une proposition que Sebastian Vettel qui aura 33 ans l'an prochain et est papa de déjà trois enfants aurait refusée. Pour prendre sa retraite? C'est possible même si un échange avec Carlos Sainz chez McLaren reste une piste évoquée. Mais honnêtement, on n'y croit pas beaucoup. Certes, l'Espagnol serait peut-être une bonne recrue pour la Scuderia, mais franchement pourquoi Sebastian irait-il terminer sa carrière en milieu de peloton à Woking? Même contre un plus gros chèque. Autant arrêter de suite et ne pas ternir un peu une image de champion déjà mise à mal chez les Rouges face au jeune pur sang monégasque.

La piste de remplaçant la plus sérieuse à l'heure actuelle pour Maranello serait donc celle de Daniel Ricciardo. Car Lewis Hamilton a encore confirmé récemment que Mercedes restait l'équipe de ses rêves et que Max Verstappen a prolongé chez Red Bull jusqu'en 2024. L'Australien de son côté sera déjà en fin de contrat chez Renault où il se sent plus frustré que jamais. Sans parler de l'inquiétude liée à l'avenir du constructeur français en F1. Un transfert aux côtés de Charles Leclerc serait donc tout à fait possible pour "Smiling Dan" possédant en outre des origines italiennes.

Si Renault poursuit son implication en F1 malgré la crise et le manque de résultats probants (même si la saison n'a pas encore commencé et que l'on peut encore espérer un retour sur les podiums), cela permettrait à Cyril Abiteboul de faire des économies salariales tout en assurant la promotion d'un pilote issu de sa filière. Soit le Chinois Guanya Zhou (F2) dont le papa millionnaire aurait investi pas mal d'argent dans la Renault Academy réservée aux jeunes, soit le Danois Christian Lundgaard, assurément le plus prometteur des pilotes de la filière Renault qui doit débuter cette saison en F2.

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be