GP d’Emilie-Romagne: victoire de Verstappen et doublé Red Bull, désillusion chez Ferrari

Maigre sixième place pour Charles Leclerc, parti à la faute à 9 tours du but.

GP d’Emilie-Romagne: victoire de Verstappen et doublé Red Bull, désillusion chez Ferrari
©Red Bull

Sur les terres de Ferrari et devant des tifosi chauffés à blanc malgré la météo maussade, Red Bull Racing a porté un coup au moral à la Scuderia qui abordait le Grand Prix d’Emilie-Romagne en tant que grande favorite.

Max Verstappen profitait parfaitement de sa pole position décrochée grâce à sa victoire dans la course sprint et allait signer un cavalier seul pendant toute la course. Le Hollandais décroche son deuxième succès de la saison après avoir mené du départ jusqu’à l’arrivée. Le champion en titre n’a rallié que deux fois l’arrivée jusqu’à présent mais ce fut à chaque fois à la première place. Verstappen signe le carton plein en prenant également le point du meilleur tour en course.

Les deux accessits étaient beaucoup plus disputés. Sergio Pérez (Red Bull) et Charles Leclerc (Ferrari) se sont échangé la deuxième position au fil de l’épreuve. Le Mexicain verrouillait définitivement la médaille d’argent quand le Monégasque partait à la faute au 54ème tour, à la chicane Alfa Romeo. Checo offre ainsi le doublé à son employeur. Assurément, les hommes de Christian Horner ont gâché la fête du Cavallino sur l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari.

Lando Norris profitait de la bévue de Leclerc pour offrir à McLaren son premier podium de la saison. Assurément, les Oranges reviennent de loin après une entame de saison pour le moins compliquée. Son ami George Russell sauve l’honneur de Mercedes en terminant à la quatrième place, résistant jusqu’au bout à Valtteri Bottas (Alfa Romeo).

Charles Leclerc est parvenu à sauver les points de la sixième place avec l’énergie du désespoir. Un butin bien maigre pour Ferrari qui a dû déplorer l’abandon de Carlos Sainz au premier tour, l’Espagnol étant accroché par Daniel Ricciardo (McLaren) au premier passage dans Tamburello. Leclerc a pris in extremis l’ascendant sur Yuki Tsunoda (AlphaTauri), auteur d’une belle course.

Aston Martin ouvre son compteur 2022 avec Sebastian Vettel au huitième rang et Lance Stroll au dixième rang. Les Verts encerclent la Haas de Kevin Magnussen.

À Imola, Lewis Hamilton est assurément la plus grande déception de ce dimanche. Le septuple champion du monde a passé sa journée en dehors du Top 10, restant bloqué derrière Pierre Gasly (AlphaTauri) pendant l’écrasante majorité de la course et ce jusqu’à l’arrivée. Le pilote Mercedes finit à une anonyme 14ème position. Pire, Hamilton s’est vu infliger un tour de retard par Verstappen. Une véritable humiliation pour le vice-champion en titre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be