Après la polémique, Silverstone sera un GP sous haute tension

Une récente polémique a remis de l’huile sur le feu entre Hamilton et Verstappen.

Après la polémique, Silverstone sera un GP sous haute tension
©Montage

Un an après leur violent clash à Copse au premier tour du GP d’Angleterre 2021, Lewis Hamilton et Max Verstappen se retrouvent à Silverstone ce week-end pour le 9e rendez-vous de la saison.

Un anniversaire placé sous haute tension pour plusieurs raisons. D'abord parce que Lewis Hamilton, même s'il avait été pénalisé pour son geste jugé antisportif, n'a jamais reconnu sa responsabilité dans ce crash. Le final tronqué d'Abou Dabi n'a fait qu'attiser les rancœurs. La FIA a beau avoir fait son mea-culpa et reconnu que Michael Masi n'avait pas pris les bonnes décisions (ce que Christian Horner, patron de Red Bull F1, vient de reconnaître), la couronne est restée sur les épaules du pilote Red Bull. Et le King Lewis a perdu dans le dernier tour de la saison son huitième titre.

Alors qu’on approche de la mi-saison, il n’y a plus match cette année entre Max, confortable leader du championnat, et un Hamilton doublement frustré. Par le manque de compétitivité de sa W13, mais aussi par la domination de son jeune équipier, britannique comme lui de surcroît.

Reboosté par son récent podium au Canada, le septuple champion aborde son GP à domicile avec optimisme. Attendus très nombreux pour soutenir les pilotes Mercedes, les fans locaux n’ont pas oublié les tristes épisodes de 2021. Même si l’usine Red Bull de Milton Keynes est très proche et si aucun débordement ou geste déplacé d’un public très digne n’est à craindre, Max se retrouvera en terrain hostile.

La récente polémique liée à la rediffusion d'une interview du triple champion du monde Nelson Piquet (elle date de décembre) dans laquelle le "beau-père" du champion du monde traite Hamilton de "petit négro" a mis de l'huile sur le feu. La FIA a condamné les propos racistes du Brésilien (il s'est depuis excusé mais risque une exclusion de paddock à vie) et Lewis, souffrant de remarques déplacées liées à la couleur de sa peau depuis son enfance, a sobrement appelé à un "changement de mentalité". Si le public fait l'amalgame, Max risque d'être hué.

Ce climat tendu entre les deux camps a encore été amplifié par les récentes déclarations de Bernie Ecclestone accusant lors d'une interview la nouvelle directrice exécutive de la F1, Shaila An Rao, de conflits d'intérêts. La remplaçante de Peter Bayer aurait poussé pour la directive FIA concernant la limitation du marsouinage affectant les Benz depuis le début de saison. Mercedes a pu réagir vite et devrait pouvoir jouer un rôle en vue, voire viser la victoire pour la première fois de la saison ce dimanche. Mais, selon Mister E, Toto Wolff aurait été averti plus tôt que les autres de nouvelles mesures par Shaila Ann, son ancienne assistante chez Mercedes !

Sera-ce en outre la dernière rencontre de Hamilton, huit fois vainqueur ici dont lors des trois dernières éditions, avec ses fans? On ne le pense pas. Surtout si les Flèches d'argent rebondissent positivement cette fois sur une piste où elles ont mis dans le mille huit fois sur leur neuf derniers tirs.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be