Guanyu Zhou réagit après son terrible accident: "Le Halo m'a sauvé. Hâte de reprendre la piste vendredi en Autriche"

On a vraiment frôlé le drame dimanche à Silverstone

Guanyu Zhou réagit après son terrible accident: "Le Halo m'a sauvé. Hâte de reprendre la piste vendredi en Autriche"
©AFP

On est vraiment passé à deux doigts d'un véritable drame, dimanche lors du départ du GP d'Angleterre quand l'Alfa folle de Guanyu Zhou, bousculée par la Mercedes de George Russell, s'est retournée, est partie en toupille avant de voler dans les grillages anti-débris puis de retomber entre ceux-ci et le mur de pneus, encastrée et ne donnant aucune chance à son pilote de pouvoir s'en extraire seul. "Le Halo m'a clairement sauvé la vie," a déclaré le Chinois de retour dans le paddock deux heures après l'accident après des examens de contrôle à l'hôpital de Coventry. "J'ai glissé plusieurs centaines de mètres la tête en bas avant de heurter violemment les barrières."

On imagine ensuite que, coincé durant plusieurs longues minutes dans la carcasse de sa monoplace, le pilote asiatique a dû avoir peur que son bolide dont le réservoir était plein à craquer s'embrasse comme cela avait été le cas lors du choc pour la Haas de Romain Grosjean à Bahreïn. Dans ce cas, personne n'aurait rien pu faire pour lui. Mais là aussi des progrès ont été accomplis en termes de sécurité et un second miracle a eu lieu dimanche.

Un autre est qu'aucun commissaire ou photographe n'ait été blessé ou tué dans cet effroyable accident par la monoplace de Zhou devenue un missile ou par les débris volant un peu partout y compris sur la ligne de départ.

Après avoir rassuré et remercié ses fans sur ses réseaux sociaux, Guanyu a indiqué via un communiqué de presse qu'il se "sentait parfaitement bien, n'avait mal nulle part et était impatient de remonter dans la voiture et faire ce qu'il aime le plus au monde dès vendredi au Red Bull Ring avec les premiers essais en vue du GP d'Autriche." Il a aussi remercié les commissaires de piste, le corps médical et les responsables de la sécurité ayant réussi à l'extraire avec grande précaution de sa voiture, les infirmiers de l'hôpital et surtout la FIA pour avoir rendu les F1 modernes nettement plus solides et sécurisantes qu'auparavant. Il y a dix ou vingt ans, jamais Guanyu Zhou ne s'en serait sorti indemne. Et on aurait pu craindre le pire.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be