Officiel : Audi confirme son arrivée en F1 à partir de 2026

La marque allemande sort enfin du bois, Porsche se faisant encore attendre.

Officiel : Audi confirme son arrivée en F1 à partir de 2026
©LPR

Dire que l’annonce de l’arrivée d’Audi en Formule 1 à l’horizon 2026 est un secret de polichinelle est un euphémisme. On savait depuis plusieurs mois que la marque aux anneaux n’allait pas tarder à faire le pas, chaque rumeur étant ravivée par l’une ou l’autre déclaration avenante de personnes-clés au sein de la pyramide du groupe VAG.

Ce vendredi matin, peu avant 10 heures, la firme d’Ingolstadt est enfin sortie du bois lors d’une conférence de presse en présence de l’éminent président de la FIA Mohammed Ben Sulayem mais aussi le directeur de la F1 Stefano Domenicali. Longtemps fantasmée après de nombreuses années de cache-cache, le géant Volkswagen débarque enfin dans la catégorie-reine du sport automobile par l’intermédiaire d’une de ses marques premiums.

« La course est notre ADN », explique Markus Duesmann, PDG d'Audi AG. « Nous avons rencontré du succès partout où nous sommes passés et nous voulions poursuivre cette success story en F1. Avec le changement de réglementation technique, c'était le bon moment. L'intensification de l'électrification et les budgets plafonnés correspondent à nos attentes. Bien sûr, ce n'est que dans quatre ans mais nous devons mettre nos installations en Allemagne aux standards de la F1. Nous serons donc fort occupés »

« L'électrification n'est pas nouvelle chez Audi », ajoute Oliver Hoffmann, responsable du développement technologique chez Audi Sport. « Nous avons commencé en endurance il y a dix ans déjà avec les R18, puis en Formula E et, enfin, au Dakar. Nous avons été les premiers à gagner au Mans et en monoplace avec cette technologie. La F1 est le summum du sport auto et nous relevons un sacré challenge. Mais nous adorons ce challenge, nous adorons la complexité. Je suis certain que nous serons fin prêt pour 2026 »

« C'est un grand jour pour le sport », se réjouit Stefano Domenicali « On voit toute l'émotion générée par cette annonce. La F1 vit de grands moments et nous voulons montrer que le championnat va vers le futur avec l'hybride et les carburants écologiques. Avoir une marque comme Audi jeter son dévolu sur la F1 est la preuve que nous allons dans la bonne direction. Je remercie toutes les personnes impliquées qui ont permis de voir cette grande marque »

« J'ai piloté des Audi dans ma carrière et cette annonce me fait quelque chose », poursuit Mohammed Ben Sulayem. « Cela fait depuis longtemps que ce projet est en gestation et je suis heureux qu'il aboutisse enfin. Nous allons changer la réglementation et cela motive des nouveaux motoristes à s'engager. C'est très encourageant. Mais il n'y a pas que le moteur. Il y a aussi l'aérodynamique, c'est un tout qui a séduit Audi à venir en F1 »

Audi a confirmé son arrivée en F1 comme motoriste. La question de l’acquisition d’une des écuries existantes n’a pas encore été officialisée, les tractations avec certains teams étant encore en court. Mais on se dirige très probablement vers une acquisition de l’actuelle formation Alfa Romeo derrière laquelle se cache Sauber Engineering. Les Suisses accepteraient une union comme ils ont connu jadis avec BMW.

La marque aux quatre anneaux jouerait par ailleurs sa propre partition avec une usine principale à Neuburg, en Allemagne. Ce qui prendrait le contre-pied de Porsche qui doit unir ses forces avec Red Bull en devenant co-propriétaire de l’usine Red Bull Powertrains à Milton Keynes, en Grande-Bretagne. Mais cela s’explique par le fait que les deux constructeurs ne travailleront pas avec les mêmes équipes et que, de facto, les implantations dans les châssis seront différentes.

La célèbre marque de Stuttgart est désormais attendue au tournant. La confirmation de son implication future en Formule 1 en collaboration avec Red Bull devrait intervenir dans les mois, voire les semaines à venir.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be