Du jaune sur les Ferrari à Monza : on espérait mieux...

Finalement, les F1-75 de Leclerc et Sainz ne seront pas toutes jaunes, comme espéré...

Du jaune sur les Ferrari à Monza : on espérait mieux...
©Ferrari

La Scuderia Ferrari se prépare à prendre la piste avec un look spécial pour le Grand Prix d'Italie qui aura lieu ce week-end à l'Autodromo Nazionale di Monza. La livrée de la voiture ainsi que les combinaisons de course et les casques des pilotes Charles Leclerc et Carlos Sainz auront tous une touche jaune pour célébrer les origines de la marque avec une couleur qui fait partie de l'histoire de Ferrari.

Depuis les débuts de la Scuderia en 1929 et plus tard, lorsque la société automobile a été fondée il y a 75 ans, Enzo Ferrari a choisi le jaune, qui, avec le bleu, est l'une des couleurs de l'emblème de Modène, pour figurer sur les armoiries du constructeur, le "Cavallino Rampante" avec une bande tricolore au sommet. C'est un look très original pour célébrer le 100e anniversaire du circuit de Monza.

La livrée des F1-75 présentera plusieurs touches de jaune, avec des inserts noirs. Ces changements, qui ne sont prévus que pour cette course, seront visibles sur l'aile avant, autour du halo, sur le capot du moteur et sur l'aileron arrière où on retrouvera également le logo historique de Ferrari avec le célèbre "F lunga" en jaune sur fond noir. Il en ira de même pour les combinaisons de course des pilotes.

En fait, le jaune a toujours fait partie de l'ADN de la marque de Maranello, aux côtés du rouge Ferrari par excellence. Au début du XXe siècle, l'Association internationale des clubs automobiles reconnus de l'époque a mis le rouge comme couleur officielle des voitures de course italiennes et ainsi, lorsque Enzo Ferrari a établi la Scuderia, sous la bannière de laquelle il a fait courir des Alfa Romeo, il a dû l'adopter. Le jaune est donc en grande partie la deuxième couleur de la marque italienne et le Commendatore l'a immédiatement choisi dans le cadre de l'emblème qu'il a conçu après avoir été invité à porter le motif du cheval cabré de la famille du célèbre héros de guerre italien Francesco Baracca.

Il a écrit : "le Cavallino était et est resté noir. J'ai ajouté le fond jaune canari, qui est la couleur de Modène". L'emblème a fait ses débuts sur les Alfa Romeo de l'équipe dans les 24 Heures du Spa-Francorchamps en 1932 et a apporté de la chance puisque Antonio Brivio et Eugenio Siena se sont imposés. Il est apparu sur toutes les voitures Ferrari depuis.

Néanmoins, si les pilotes seront tout de jaune vêtus, nous aurions espéré que les F1-75 suivent le mouvement et virent totalement au "Giallo Modena", et non pas par petites touches. Après tout, on n'a pas tous les jours 75 ans, et même 100 ans dans le cadre du circuit de Monza. De plus, il y eut des Ferrari toutes jaunes engagées en Grands Prix jadis. On pense évidemment aux voitures engagées sous les couleurs belges, notamment avec André Pilette et Olivier Gendebien derrière le volant.

Du jaune sur les Ferrari à Monza : on espérait mieux...
©DR

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be