Sergio Pérez remporte un GP de Singapour électrique, Max Verstappen pas encore sacré

La victoire du Mexicain pourrait néanmoins être remise en cause...

Sergio Pérez remporte un GP de Singapour électrique, Max Verstappen pas encore sacré
©Red Bull

Le Grand Prix de Singapour 2022 restera mémorable à plus d’un titre. Un départ retardé d’une heure à cause de fortes pluies, une piste s’asséchant très lentement et contraignant les pilotes à évoluer sur des oeufs sans oublier une ribambelle d’incidents et une poignée de neutralisations, le dimanche dans la cité du lion fut plus qu’animé.

Toute cette agitation n’a guère ébranlé Sergio Pérez. Dès l’extinction des feux, le Mexicain prenait un meilleur envol que Charles Leclerc et virait en tête. Le pilote Red Bull allait rester leader pendant toute la course qui allait jusqu’à la limite des deux heures malgré des soucis de « drivability » sur sa RB18 et un Leclerc constamment dans son sillage. Pérez décroche ainsi sa deuxième victoire de la saison après Monaco. Toutefois, il ne peut pas totalement la savourer parce qu’il est sous investigation pour violation de la procédure de Safety Car et pourrait écoper d'une pénalité de 10 secondes.

Le cas échéant, la médaille d’or sera récupérée par Charles Leclerc. Le pilote Ferrari aura passé sa course avec la RB18 n°11 à portée de main, sans jamais pouvoir prendre le dessus sur lui. A bonne distance, Carlos Sainz hisse la deuxième Ferrari sur la plus petite marche du podium. Le quinté de tête est complété par les McLaren de Lando Norris et Daniel Ricciardo. Un résultat inespéré pour les monoplaces oranges, le team de Zak Brown faisant un grand bond en avant au championnat des constructeurs, d’autant que les Alpine, trahies par leur mécanique, font chou blanc.

Beau tir groupé également des Aston Martin avec Lance Stroll terminant à une solide sixième position tandis que Sebastian Vettel finit huitième. Entre les deux voitures vertes, on retrouve Max Verstappen qui a vécu une course très agitée. Après un mauvais départ, le Hollandais se retrouvait dans le trafic. Au 40ème tour, le champion en titre vivait un contre-temps en bloquant les pneus en voulant dépasser Lando Norris. Ses gommes détruites, Max devait repasser à son stand et chausser des pneus tendres pour repartir le couteau entre les dents et arracher la septième position dans le dernier tour. Verstappen devra cependant attendre encore un peu pour être sacré…

Neuvième position pour Lewis Hamilton qui est, lui aussi, passé par toutes les émotions. Le Britannique frappait aux portes du podium pendant la première moitié de la course avant de louper un freinage et embrasser le mur de TecPro. Le septuple champion du monde devait s’immobiliser peu après pour changer son aileron avant quelque peu endommagé. Un dimanche à oublier pour l’écurie Mercedes vu que George Russell repart les mains vides après s’être accroché avec Mick Schumacher (Haas). Pierre Gasly complète le Top 10.

Le résultat de la course

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be