Mick Schumacher confirmé comme réserviste chez Mercedes F1

Lâché par Ferrari et Haas, le fils de Schumi va suivre la bonne étoile

Haas' German driver Mick Schumacher arrives before the third practice session ahead of the Abu Dhabi Formula One Grand Prix at the Yas Marina Circuit in the Emirati city of Abu Dhabi on November 19, 2022. (Photo by Ben Stansall / AFP)
Mick Schumacher. ©AFP or licensors

Mick Schumacher reprendra en 2023 les rôles occupés conjointement en 2022 par Nyck De Vries (titularisé chez AlphaTauri) et Stoffel Vandoorne devenu troisième pilote chez Aston Martin.

Après quatre ans au sein de la Ferrari Driver Academy grâce à laquelle il a pu décrocher le titre en F2 avec Prema et accéder en 2021 à la F1 chez Haas, l'Allemand de 23 ans va rebondir dans l'autre grande équipe pour laquelle a roulé son papa Michael en fin de carrière même s'il n'y a pas connu le moindre succès : Mercedes.

En F1, beaucoup de choses s'expliquent par l'argent. Si Gunther Steiner et Gene Haas ont décidé de se séparer du fils Schumiaprès deux saisons c'est parce qu'il a cassé quelques châssis (plus de deux millions de dégâts), n'a pas ramené assez de points (12 cette année contre 25 à son équipier Kevin Magnussen), mais surtout car il a été lâché par la Scuderia qui monnayait sa présence en échange de moteurs. Donc oui, Mick était bel et bien un pilote payant, comme Nikita Mazepin, Nicholas Latifi, Guanyu Zhou, Lance Stroll ou encore Antonio Giovinazzi pour parler des plus récents.

Mick n'a pourtant pas démérité, mais la réussite n'a pas toujours été de son coté. Mais il a prouvé en une quarantaine de courses qu'il ne devait pas sa place en F1 que grâce à son nom.

C'est d'ailleurs toujours là qu'il voit son avenir. Et le statut de réserviste pour Mercedes n'est pas un mauvais plan. Sous l'aile de Toto Wolff, Mick va encore beaucoup apprendre. Certes, on ne voit pas de futur direct pour lui au sein de l'équipe où la nouvelle étoile George Russell est partie pour durer et où Lewis Hamilton se voit encore bien rester quelques saisons supplémentaires.

Mais depuis trente ans, il n'y a eu que deux années sans remplacement en cours d'année. Des opportunités pourraient donc tomber : Covid, accident, pénalité, maladie comme encore à Monza quand Alex Albon a été victime d'une crise d'appendicite et soyons sûr que cette fois ce ne sera plus Nico Hulkenberg qui sautera dans le baquet vacant (il a pris la place de son compatriote chez Haas) mais bien Mick.

Les chances de tout de même encore disputer l'un ou l'autre GP en 2023 que ce soit chez les clients Mercedes (McLaren, Williams ou Aston Martin) voire ailleurs (Esteban Ocon a été prêté à Alpine) sont réelles.

Mick va donc rester dans les paddocks, accroître son expérience en voyant le mode de fonctionnement d'un top team et attendre qu'une opportunité se présente pour se remettre en selle. Avec toujours à l'horizon 2026 la perspective Audi. Qui sait si Valtteri Bottas et Guanyu Zhou resteront encore au-delà de 2023 et la fin du partenariat avec Alfa. Et si durant les deux saisons suivantes Sauber retrouvaient un moteur Mercedes ?

Une chose est certaine, avec Toto comme« manager », Mick Schumacher est certainement le mieux placé des pilotes absents sur la grille. Et l'on peut douter que sa carrière en F1 soit déjà terminée. Le fils du septuple champion du monde a encore quelques flèches à son arc pour le futur...

Tous les résultats de la Formule1 en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...