À 38 ans, Fernando Alonso ambitionne toujours de devenir le deuxième pilote de l’histoire à remporter la "triple couronne" du sport automobile. 

Vainqueur du Grand Prix de Monaco de Formule 1 et des 24 Heures du Mans en endurance, l’Espagnol doit désormais boire le litre de lait offert au vainqueur des 500 miles d’Indianapolis, l’épreuve reine de l’Indycar. Il tentera de nouveau sa chance le 24 mai 2020, a-t-il confié lundi à la BBC. S’il y parvient, le double champion de F1 (2005 et 2006) égalera Graham Hill. Le Britannique a réalisé la "triple couronne" après ses victoires à Monaco (1963), à Indianapolis (1966) et au Mans (1972). Alonso a triomphé à Monaco (2006) et au Mans (2018). L’Asturien avait été classé 29e au terme de sa première participation sur l’ovale d’Indianapolis en 2017, contraint à s’arrêter définitivement à 24 tours de l’arrivée. Après avoir renoncé à s’aligner en 2018 retenu par la F1, il n’est pas parvenu à se qualifier cette année. Fernando Alonso pourra s’aligner en 2020 avec le team Andretti ou le nouveau team McLaren. Il prendra sa décision à l’issue du rallye Dakar auquel il compte participer en janvier. Par ailleurs, Fernando Alonso n’a pas écarté l’idée de revenir en F1 en 2021 : "Je veux d’abord faire Dakar et Indy, puis voir si la F1 me manque. La F1 est toujours une possibilité. Les règlements de 2021 sont très intéressants. Peut-être que cela déplacera un peu les choses et rendra les voitures plus faciles à piloter. S’il s’avère que la F1 me manque, je suis prêt à revenir. Le marché des pilotes est aussi très ouvert pour 2021, il n’y a donc aucune hâte à prendre une décision."