Ce vendredi, AlphaTauri est devenue la deuxième écurie à présenter sa F1 2021. Si l'AT02 ressemble fortement à sa devancière, la réglementation technique ayant volontairement été figée (obligation de garder le châssis 2020), il faut se méfier des apparences: "Notre nouvelle monoplace sera plus rapide que la précédente," assure le patron Franz Tost. "Nous avons beaucoup travaillé pour retrouver l'appui aérodynamique perdu avec les nouvelles restrictions au niveau du diffuseur arrière. On attend le verdict du chrono avec impatience."

Si l'on espère bien sûr toujours une évolution d'une nouvelle monoplace, les ambitions sont mesurées: "On aura clairement toujours pas une auto capable de rivaliser à la régulière pour la victoire. L'an dernier à Monza, Pierre a fait la course parfaite, notre voiture était rapide et surtout Lewis Hamilton avait été pénalisé. On veut être là pour profiter de la moindre occasion et espérons pouvoir à nouveau signer au moins un podium."

La principale nouveauté vient du jeune Yuki Tsunoda (20 ans), remplaçant du Russe Daniil Kvyat. Le protégé de Honda et de Red Bull est le premier Japonais à revenir en F1 depuis Kamui Kobayashi en 2014. Troisième du championnat de F2 2020 et meilleur rookie avec trois victoires, le petit Yuki semble nettement plus prometteur que les deux autres débutants, Mick Schumacher et Nikita Mazepin. A lui de confirmer ses aptitudes sur la piste face à un Pierre Gasly désormais mâture, bien dans sa tête et dans cette petite équipe à la dimension très humaine lui convenant sans doute mieux que la "broyeuse" Red Bull. Le Français est prêt à endosser le rôle de leader et à jouer régulièrement les points.