La réaction de Christian Horner à la véritable « bombe » lâchée par Honda ce matin à Tokyo avec son futur retrait de la F1 ne s'est pas faite attendre :

« Nous respectons la décision de Honda de redéployer ses ressources suite à un changement d'orientation au sein de l'industrie, » a déclaré le boss de Red Bull Racing sans citer l'électrification des véhicules pouvant faire penser que la marque japonaise pourrait s'engager dans le futur en Formula E.

Le retrait surprise de Honda de la Formule 1 à l’issue de la saison 2021 ne remet toutefois pas en question la présence à long terme en Grands Prix des écuries Red Bull Racing et Alpha Tauri.

« Nous avons récemment signé de nouveaux Accords Concorde nous liant à la discipline sur le long terme, » rassure le Britannique. « Nous allons maintenant prendre le temps qui nous est offert pour trouver le groupe propulseur le plus compétitif pour la saison 2022 et les suivantes. »

Un retour chez Renault semblant très peu envisageable vu le récent divorce et les tensions existantes entre les patrons des deux équipes, Ferrari et Mercedes sont les deux seules options. Mais qui voudra équiper un team ayant les moyens de faire mieux que le constructeur lui-même ?