Dans le collimateur des instances dirigeantes, Vettel risque sa disqualification, une suspension d’une course voire l’exclusion du championnat.

Rebondissement dans l’affaire Hamilton-Vettel. L’instance dirigeante du sport automobile (FIA) a saisi le Tribunal International de la FIA suite au clash de dimanche dernier. Une enquête a été ouverte au motif que le pilote Ferrari, en donnant un coup de roues à la Mercedes de son rival, aurait nui à l’image de la Formule 1 et de la FIA (article 12.1.1 du code sportif)

“Après l'incident survenu lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan dans lequel la voiture n° 5 (Sebastian Vettel) a été impliquée dans une collision avec la voiture n° 44 (Lewis Hamilton), le lundi 3 juillet, la FIA va examiner plus en profondeur les causes de l'incident en vue d'évaluer si d’autres mesures sont nécessaires.”

La FIA a déjà analysé la télémétrie de la Mercedes N°44 du Britannique et confirmé qu’il n’avait pas « freiné brutalement et excessivement » à cet endroit.

Vettel avait déjà failli recevoir une sanction disciplinaire l’an dernier au Mexique quand il avait sorti quelques grossièretés par radio durant le GP au directeur de course Charlie Whiting. L’Allemand s’en était sorti en écrivant une lettre d’excuses.

Cette fois, cela pourrait ne pas être suffisant. Jean Todt, président de la FIA, estime que les quatre commissaires sportifs n’ont pas infligé une sanction assez sévère à Vettel qui pourrait être convoqué devant le Tribunal sportif pour son geste. La sanction pourrait alors être soit financière (une grosse amende minimum) soit sportive la pénalité pouvant aller de la disqualification pour le GP concerné (même si le résultat a déjà été entériné) à la suspension pour une ou plusieurs courses, la punition extrême étant l’exclusion du championnat comme pour Michael Schumacher à l’issue de son agression sur Jacques Villeneuve en 1997. Mais on ne parle pas ici de la même chose (le geste de Vettel était inapproprié et punissable mais pas dangereux).

Fernando Alonso a déjà commenté cette décision : « Pour moi, Sebastian a déjà purgé sa peine. Cela lui a fait perdre une deuxième place voire une victoire. C’est suffisant. »

La FIA a fait savoir « qu’un communiqué sur le résultat de ce processus sera diffusé avant le Grand Prix d'Autriche à venir. »

Verdict la semaine prochaine donc.