Cette décision fait suite au test positif au coronavirus d'un membre du team britannique.

Le Grand Prix d'Australie tourne au cauchemar. Alors que la psychose a envahi le paddock d'Albert Park (plusieurs pilotes portant des masques et se disent en faveur de l'annulation de la course), McLaren a créé une onde de choc en annonçant son retrait pur et simple de l'épreuve au Down Under. On ne verra pas les monoplaces oranges en piste ce week-end.

Cette décision est la conséquence des résultats médicaux d'un membre de l'équipe basée à Woking qui a été déclaré positif au coronavirus. Craignant d'autres contaminations (vu que d'autres cas sont soupçonnés) et voulant protéger au maximum ses pilotes, ses membres mais aussi tous les acteurs de la F1, Zak Brown et Andreas Seidl ont fait part à la FIA et Liberty Media de leur décision de se retirer.

Après le forfait de McLaren, on se demande qu'adviendra-t-il du Grand Prix d'Australie. Evidemment, une annulation serait une catastrophe économique et seul un cas de force majeur, comme un ordre immédiat de l'Etat de Victoria, peut entraîner l'annulation de l'épreuve. Dans le paddock, des voix se font de plus en plus bruyantes pour demander l'annulation de l'épreuve.

D'autres équipes vont-elles suivre le mouvement ? A défaut d'une annulation, le Grand Prix au Down Under sera-t-il mis hors-championnat pour éviter de pénaliser McLaren ? Réponse dans les prochaines heures...