Ah, si seulement le Grand Prix de Grande-Bretagne avait duré 3 tours de moins… Charles Leclerc méritait plus que jamais cette 1re victoire de sa saison 2021, lui qui aurait dû s’imposer à Monaco si sa Ferrari ne l’avait pas trahi dès le tour de mise en grille. Avec une SF21 inférieure à la Mercedes à Silverstone, le Monégasque a livré une résistance désespérée. Mais, galvanisé par son public, Hamilton était sur une autre planète. "C’est difficile à encaisser, concède le petit prince. Je me suis livré à 200 %, littéralement à 200 %, et nous sommes vraiment passés tout près de l’emporter. Vous comprendrez donc que j’ai un peu de mal à me réjouir de cette deuxième place, même s’il s’agit de notre meilleur résultat de la saison."

Valtteri Bottas termine pour sa part 3e mais, plus que jamais, le Finlandais a prouvé qu’il était le Barrichello de Mercedes, lui qui aurait pu gagner s’il avait pris la peine de désobéir à son écurie. "Je n’ai rien pu boire pendant la course, je suis complètement cuit, admettait Valtteri. Je me suis fait avoir par Lando au début, aussi ai-je dû m’arrêter assez tôt. Du coup j’ai souffert à la fin avec des pneus très usés."

Même s’il n’est pas sur le podium, Lando Norris peut se satisfaire d’avoir marqué de gros points, ce qui lui permet de prendre la 3e place au championnat des pilotes ce qui, au vu de sa position d’outsider, est déjà un bel exploit. Gageons que le petit Anglais ne restera pas sur 3 podiums en 2021…

Toto Wolf: "Des torts partagés"

"Pour moi, les responsabilités lors du crash sont partagées. Il y a toujours deux pilotes lors d’un accident et chacun a sa vision des choses. Le règlement est très clair : si le train avant est à hauteur de la moitié de la voiture de votre adversaire et que vous êtes à l’intérieur, le virage est à vous. Max s’est un peu trop rabattu sur lui. Le principal est qu’il n’y ait eu aucun blessé. Les commissaires ont pénalisé Lewis mais il a néanmoins réussi à s’imposer au terme d’une course excitante d’un bout à l’autre. On va continuer à se battre pour les titres."

David Coulthard: "La faute de Lewis"

" On sait tous très bien que cela ne passe pas à deux de front à cet endroit-là. Il est dangereux de prendre de tels risques dans un virage aussi rapide. Ce n’est pas la faute de Max mais plutôt celle de Lewis car Verstappen lui avait laissé la place. Le pilote Red Bull savait que la Mercedes était là. Mais Hamilton a pris son virage un peu trop large. Il aurait dû se serrer complètement à droite. Il a voulu écarter Verstappen et leurs roues se sont touchées. Cela aurait pu être terminé pour les deux. Lewis a eu de la chance de pouvoir continuer et gagner la course."