Nous avons vécu la vraie vie d'un pilote de GP 24 heures durant

Envoyé spécial en France, Stéphane Lemeret


GP Belgique: Alonso le plus rapide aux 2es essais


LE CASTELLET Principal sponsor de Renault F1 et du GP de Belgique, ING ne compte pas que sur les retombées médiatiques pour exploiter sa présence au plus haut niveau du sport automobile. La banque belgo-hollandaise organise aussi des journées hyperexclusives, au cours desquelles elle permet à des clients très privilégiés d'essayer une F1 et de vivre comme un pilote de GP. Nous avons eu la chance de participer à une de ces séances, sur le circuit ultramoderne du Castellet, dans le sud de la France.

Hôtesses 4 étoiles

Pour vous mettre dans l'ambian- ce, quoi de mieux qu'un hôtel 4 étoiles luxe en bordure de piste ! Ajoutez-y quelques hôtesses toutes plus jolies les unes que les autres à votre table, et vous vous prendrez pour Giancarlo Fischella ! Le lendemain matin, les choses plus sérieuses commencent. Il faut se lever tôt pour assister au briefing de sécurité, comme les vrais .

Ensuite, passage chez l'ostéopathe, qui vérifie que vous êtes en état de prendre le volant d'un monstre de 700 chevaux pesant la moitié d'une petite voiture de route. On vous prodigue à la volée quelques conseils diététiques et on vous prépare une boisson énergétique spécialement dosée pour vous permettre de résister aux énormes contrain- tes physiques subies par un pilote de F1.

Même plus le temps de draguer les hôtesses ! Pas fous ! Dernière épreuve avant de passer au volant : le Batak challenge . Un engin de torture qui teste vos réflexes et votre vision périphérique. Il paraît que Heik- ki Kovalainen est un vrai champion du monde à ce petit jeu. C'est déjà ça ! En attendant, ce jour-là, c'est la seule femme présente qui a battu tous les mecs. Comme quoi...

Heureusement, les responsables d'ING ne sont pas fous et ne vous propulsent pas directement dans une F1 sans autre forme de procès. Comme Kimi Raikkonen, vous passez d'abord par la Formule Renault 2.0. Une petite monoplace de 185 chevaux pour 450 kilos. De quoi déjà vous faire très plaisir car ses performances sont meilleures que celles de la plus puissante des voitures de route ! Lors du débriefing qui suit, les ingénieurs ne laissent rien passer : ils analysent la manière dont vous utilisez le moteur, la boîte, les freins, vos vitesses de passage en courbes...

Et pas la peine de mentir : ils voient tout sur les acquisitions de données. J'ai gagné mon ticket pour la F1. Passons donc aux choses sérieuses !



© La Dernière Heure 2007