Vettel a signé le 8e temps

Résultats et classement sur notre module

L'Australie renoncera au GP si les grandes écuries quittent la F1

BERLIN L'Australien Mark Webber (Red Bull) a réalisé le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Allemagne, neuvième épreuve du Championnat du monde de Formule 1, jeudi sur le Nürburgring.
Avec un temps de 1 min 33 sec 082/1000, il devance de 381/1000 le leader du Championnat, le Britannique Jenson Button (Brawn GP), ce qui place les deux meilleures voitures du plateau aux deux meilleures rangs d'une séance d'essais libres, une rareté cette saison.

Le coéquipier de Webber l'Allemand Sebastian Vettel, présenté comme la principale menace pour Button, n'a signé que le huitième temps, après un arrêt forcé en bord de piste pour cause de problème mécanique.
Celui de Button, le Brésilien Rubens Barrichello, encore deuxième au Championnat, est douzième.

Le troisième meilleur chrono est la propriété du Brésilien Felipe Massa, sur Ferrari, qui devance les deux Italiens, Jarno Trulli (Toyota) et Giancarlo Fisichella, dont les progrès annoncés de la Force India semblent se vérifier.
L'autre pilote Ferrari, le Finlandais Kimi Raïkkönen, est sixième. Il précède l'Allemand Nico Rosberg, dont le coéquipier chez Williams, le Japonais Kazuki Nakajima, a signé le neuvième temps.

L'Espagnol Fernando Alonso, qui a nié jeudi les rumeurs le voyant chez Ferrari dès la saison prochaine, n'a pu faire mieux qu'une dixième place avec sa Renault, dont il déplore le manque de performance.

L'autre Allemand Nick Heidfeld, premier pilote d'une BMW Sauber dotée de nombreuses évolutions pour le Nürburgring, est onzième, ce qui relativise ses "espoirs de marquer des points", clamés jeudi, pour le Grand Prix d'Allemagne.
Le champion en titre, le Britannique Lewis Hamilton, poursuit son chemin de croix, se classant treizième vendredi matin.

Le Français Sébastien Bourdais, qui selon plusieurs médias serait remplacé dès la prochaine course, a terminé seizième, un rang devant son coéquipier chez Toro Rosso, le Suisse Sébastien Buemi.

Les performances de différents pilotes et écuries sont à prendre avec beaucoup de précautions, la quantité d'essence embarquée et les réglages testés en essais libres, qui peuvent faire de grandes différences chronométriques, n'étant pas connus.

© La Dernière Heure 2009