Retardée d'un quart d'heure, la deuxième séance d'essais libres a bien eu lieu à Djeddah malgré une attaque terroriste à dix km du circuit durant la première séance libre. La compagnie pétrolière saoudienne Aramco a fait l'objet d'une nouvelle attaque des rebelles yéménites Houthis et l'on a vu des explosions et un énorme nuage de fumée noire à l'horizon. Pas rassurant du tout pour le paddock de la F1. Une réunion de crise a eu lieu entre le président de la FIA Mohammed Ben Sulayem, le patron de la F1 Stefano Domenicali et le patron du circuit Martin Whitaker a la suite de laquelle l'événement sportif a repris son cours normal: "Nous avons été rassurés et nous nous sentons en sécurité," a déclaré l'Italien à la tête de Liberty Media. On comprend toutefois malgré tout l'inquiétude de certains pilotes (une réunion de l'association des pilotes devait avoir lieu, comme une autre des dirigeants de F1 à 22h belge) et membres de la communauté F1. Imaginez que la F1, disputée en mondiovision, ferait une magnifique cible pour des terroristes soutenus par l'Iran...

Après avoir décidé de supprimer le GP de Russie du calendrier en raison de la guerre menée par Vladimir Poutine, les dirigeants de la F1 peuvent-ils courir dans un pays où les actes terroristes se multiplient et la sécurité absolue n'est pas garantie? Pour le moment, la réponse semble être oui...

Dans ce contexte particulier, la deuxième séance d'essais libres a vu à nouveau Charles Leclerc (Ferrari), en pneus tendres, devancer Max Verstappen (Red Bull) de 140 millièmes. Suivaient la seconde Ferrari de Carlos Sainz à 246 millièmes et l'autre RB18 de Sergio Pérez à 0.286.

Une deuxième séance toutefois avortée pour les deux pilotes de la Scuderia qui ont un peu trop flirté avec les murs et ont donc perdu un peu de roulage avec les pneus médiums.

En cinquième et sixième position , les Mercedes sont à leur place actuelle, avec Lewis Hamilton à 439 millièmes un dixième et demi devant son nouvel équipier George Russell.

Septième sur la McLaren à 661 millièmes, Lando Norris se rassure un peu en étant le "meilleur du reste tout juste devant l'Alpine d'Esteban Ocon (à 0.686), l'Alfa de Valtteri Bottas (à 0.758) et l'AlphaTauri de Yuki Tsunoda (à 0.812) clôturant le Top 10.

Treizième place pour la Haas de Mick Schumacher dont l'équipier Kevin Magnussen n'a pu effectuer que quelques tours de découverte ce vendredi avant d'être lâché par son moteur. Le Danois est donc vingtième et dernier avec un gros déficit de roulage.

Reste maintenant à savoir si le week-end se poursuivra normalement ou pas en bord de mer Rouge où la tension est à son comble...