Formule 1

Sous pression après avoir été dominé par les Mercedes lors des trois premiers Grands Prix de la saison de Formule 1, Ferrari a annoncé avoir procédé à des mises à jour techniques avant de se rendre ce week-end à Bakou où se déroulera dimanche le 4e Grand Prix de la saison en Azerbaïdjan (14h10) sur un circuit urbain où Ferrari ne s'est jamais imposé. 

"Il s'agit de la première étape dans le processus de développement de la SF90", a déclaré Mattia Binotto, le patron de l'équipe Ferrari. "Puisque les trois premières courses ne se sont pas aussi bien passées que nous l'aurions voulu, ce Grand Prix sera un autre moment important pour nous", a ajouté Binotto. "Nous nous sommes très bien préparés. Après une analyse des données, nous avons trouvé des domaines où nous pouvions peut s'améliorer".

Cela inclurait, notamment, la gestion du moteur.

Sebastian Vettel compte au classement 37 points, 31 de retard sur le champion en titre le Britannique leader du championnat du monde Lewis Hamilton (68 points) et n'est que quatrième derrière Valtteri Bottas (62) et Max Verstappen (39). Son équipier Charles Leclerc est 5e avec 36 points.

"Le grand défi à Bakou sera de trouver le bon réglage du train droit afin de pour bien maîtriser les virages lents, mais aussi d'être assez rapide dans les lignes droites", a résumé Vettel. L'an dernier, l'Allemand était en passe de s'imposer avant de connaître ses soucis de freins et de devoir se contenter de la 4e place à l'arrivée.