Max Verstappen (Red Bull-Honda), pénalisé de trois places sur la grille de départ, a finalement perdu sa pole position acquise pour le GP de F1 du Mexique dimanche qui revient donc à Charles Leclerc (Ferrari), auteur du 2e temps lors des qualifications.

Il est reproché au pilote néerlandais de ne pas avoir ralenti lors de l'accident de Valtteri Bottas (Mercedes) alors qu'il établissait le meilleur temps de la séance. Il perd également deux points sur sa licence de pilote.

"Le pilote de la voiture 33 (Verstappen ndlr.) a admis qu'il était au courant de l'accident de la voiture 77 (Bottas) et qu'il a vu la voiture accidentée sur le bord gauche de la piste, mais qu'il n'a pas vu les drapeaux jaunes agités. Il aussi admis n'avoir pas ralenti. Les commissaires ont noté que les images tournées à bord de la voiture 33 montrent que les drapeaux jaunes étaient clairement visibles et ont été déployés à temps. Le conducteur qui le précédait a aussi ralenti", indique la décision.

Verstappen partira donc dimanche sur la 2e ligne aux côtés de Lewis Hamilton.

Le jeune néerlandais s'est pour ainsi dire tiré une balle dans le pied après avoir lui-même admis, presque en se vantant, lors de la conférence de presse suivant les qualifications n'avoir pas ralenti alors qu'il passait sur les lieux de l'accident.