Formule 1

De Telegraaf révèle que le Grand Prix des Pays-Bas sera bien de retour au calendrier du championnat du monde de Formule 1 en mai 2020, après 35 ans d'absence. La nouvelle devrait être officiellement annoncée avant les "Jumbo Racedagen" du week-end prochain, voire dès mardi, selon d'autres sources. Le dernier vainqueur à Zandvoort en 1985, est l'Autrichien Niki Lauda (McLaren). Thierry Boutsen (Arrows) avait abandonné au 54e des 70 tours de 4,252 km.

"Tout est réglé jusque dans les moindres détails", assure De Telegraaf.

"Une délégation du circuit automobile néerlandais était présente à Barcelone, où s'est disputé le cinquième Grand Prix de la saison, pour boucler les négociations. Il ne reste plus qu'à signer le contrat de trois ans, plus deux en option, qui a été rédigé à cette occasion. Il s'agit d'une grand victoire de l'actionnaire du circuit de Zandvoort Bernhard van Oranje, et du directeur Robert van Overdijk et de son équipe nouvellement formée. Ils ont en effet travaillé très dur pour le retour de la Formule 1, un sport en plein essor aux Pays-Bas, grâce à Max Verstappen".

Ce dernier va donc enfin avoir l'occasion de courir devant son propre public, à une date au mois de mai, encore à déterminer.

Mais ce devrait être le premier Grand Prix européen de la saison, compte tenu de la très probable disparition de Barcelone.

Après le Vietnam (Hanoï, le 25 avril), les Pays-Bas, même s'il s'agit d'un retour, sont donc la deuxième nouveauté du calendrier 2020.

Des ajustements au circuit devront être apportés, notamment aux virages Gerlach, Hugenholtz et Arie Luyendijk.

On rappellera que l'inscription au calendrier du championnat du monde du Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps, a été prolongée jusqu'en 2021 inclus.

Cinq circuits sont par contre toujours sans contrat pour la saison prochaine: le Mexique, l'Italie, Silverstone, Barcelone et l'Allemagne.

Seuls les Grands Prix du Mexique, d'Allemagne et d'Espagne sont toutefois réellement menacés.