Le pilote McLaren prendra la piste dès ce mardi à Bahreïn, héros ce dimanche Lando Norris devra céder sa place.

Sa retraite de la F1 n'aura pas été de longue durée. Moins de cinq mois après son dernier GP à Abu Dhabi, Fernando Alonso reprendra le volant de la McLaren MCL34, ces mardi et mercredi à Bahreïn.

Mais alors que durant tout le week-end, le double champion du monde avait martelé que son but n'était pas de courir à nouveau mais seulement d'évaluer la nouvelle monoplace et d'aider le team à la développer, Zak Brown a annoncé ce lundi matin que son ambassadeur sera, le 12 mai prochain, au départ de son GP d'Espagne. Une nouvelle qui ne surprendra au final pas grand monde.

Voyant le potentiel affiché par les monoplaces oranges en ce début de saison, Fernando se dit plus motivé que jamais.

« J'ai suivi tout le week-end à Barheïn et j'ai été impressionné par les progrès évidents de l'équipe et le potentiel affiché par nos voitures tant en qualifications qu'en course où nous étions clairement les meilleurs derrière les trois gros teams. Je pense même que la Red Bull aurait été prenable car Lando a perdu pas mal de temps lors du premier tour, tandis que la course de Carlos a été ruinée par Max Verstappen. »

Après avoir marqué ses premiers points et ramené le meilleur résultat d'une McLaren depuis longtemps tout en sauvant également l'honneur de Renault, Lando Norris a appris qu'il devrait céder sa place en Catalogne.

« Nous avons essayé de convaincre la FIA de pouvoir aligner pour cette occasion une troisième voiture, » a encore précisé Zak Brown. « Ils n'étaient pas contre mais les autres teams s'y sont malheureusement opposés. C'est dommage, je trouve que l'on devrait être autorisé à aligner une fois sur l'année une troisième auto. Ce serait un plus pour le spectacle. Mais cela pose apparemment des problèmes de logistiques... Comme on ne pouvait pas priver Carlos de son GP national, c'est donc Lando qui devra céder son baquet. »

Fernando Alonso qui bénéficiera pour ce « one shot » d'un nouvel ingénieur personnel, un certain A. Pescado, n'a pas caché ses intentions :

« Je n'aurai rien à perdre. Mon but sera de tenter de monter sur le podium. Si les Ferrari continuent comme en ce début de saison, la 3e place n'est pas inabordable. J'ai fait un pari avec Zak. Si je parviens à monter sur le podium, je serai de retour en GP en 2020. D'ici là, j'espère gagner les 500 Miles d'Indianapolis, une seconde fois les 24H du Mans, remporter le Dakar et disputer mon premier rallye WRC, en Catalogne aux commandes d'une 4e Yaris. Les pilotes habituels m'ont dit qu'elle se pilotait comme un train. Il suffit d'éviter les crevaisons. Après, j'aimerais encore disputer Pikes Peak et au moins une course en Formula E. Mon compatriote Alejandro Agag m'a dit que j'étais le bienvenu. Il faut encore juste trouver un team. Mon but maintenant est de rouler et gagner dans tous les disciplines pour devenir le plus grand pilote de tous les temps. »

Sacré Fernand. Ce n'est pas encore demain qu'il ira à la pêche...