L'écurie Ferrari de Formule 1 a présenté vendredi, sur internet, sa nouvelle monoplace, la SF15-T, que piloteront en 2015 l'Allemand Sebastian Vettel, quadruple champion du monde, et le Finlandais Kimi Räikkönen, sacré en 2007.

Cette nouvelle voiture est destinée à marquer le renouveau de la Scuderia, après une saison 2014 décevante, une de plus, qu'elle a terminée au pied du podium mondial, derrière Mercedes-AMG, Red Bull et même Williams.

Le nouveau patron de la Scuderia, Maurizio Arrivabene, a changé une grande partie de l'équipe dirigeante mais conservé le Britannique James Allison (ex-Lotus), arrivé avant lui et désormais doté des pleins pouvoirs techniques, qui a coordonné la conception de la nouvelle monoplace.

Le moteur était l'un des points faibles de la voiture de 2014 et l'équipe technique espère que l'écart avec les moteurs Mercedes a pu être réduit cet hiver.

L'arrivée de Vettel, qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive, va forcément remettre la Scuderia aux avant-postes médiatiques, dès ce dimanche à Jerez quand l'Allemand fera faire à la SF15-T (pour "Scuderia Ferrari 2015 Turbo") ses premiers tours de roue officiels, en public.

Les pilotes de réserve ont aussi changé, puisqu'il s'agira du Mexicain Esteban Gutiérrez (ex-Sauber) et du Français Jean-Eric Vergne (ex-Toro Rosso), qui auront beaucoup de travail dans le simulateur de Maranello.