Jean Todt met en cause la direction de course

Le classement du championnat du monde


Hamilton sacré dimanche?


FUJI Felipe Massa a définitivement perdu le titre mondial. Et on peut presque en dire autant de Kimi Raikkonen, relégué à 17 points d'Hamilton après sa troisième place. Comment ? En effectuant un double mauvais choix stratégique sur la grille de départ. En chaussant les pneus intermédiaires pour un départ donné derrière la voiture de sécurité, les pilotes Ferrari espéraient une amélioration des conditions atmosphériques. Pari perdu.

Mais, surtout, personne au sein de la Scuderia n'a visiblement vu, lu ou reçu à temps le message diffusé à tous les autres concurrents. Et les journalistes en salle de presse : la direction de course avait imposé pour l'envol les pneus pour conditions extrêmes. Une info que les Rouges auraient reçu après le départ... "Nous avons reçu l'email à 13 h 37 alors que le départ a été donné à 13 h 30 !" s'est défendu Todt en produisant un exemplaire imprimé de la note de la FIA.

Obligés dès lors de rentrer changer de pneus, les deux pilotes Ferrari se sont retrouvés d'emblée en queue de peloton. "Nous avons entendu parler de cette obligation au deuxième tour, lorsque Charlie Whiting (le directeur de course de la FIA) nous a contactés par radio !" a précisé le directeur technique, Stefano Domenicali.

"Malheureusement, nous ne pouvons qu'accepter. Mais il faut changer le mode de communication" , a poursuivi Todt, soulignant avoir reçu les excuses de la direction de course et affirmant ne pas vouloir "lancer de polémique dans l'intérêt du sport. Nous n'accusons personne, mais nous estimons que des informations de cette importance doivent être transmises avec accusé de réception" , a-t-il conclu, pas très heureux.


© La Dernière Heure 2007