Lewis Hamilton peut souffler. Le Britannique était dans le collimateur des commissaires sportifs à l'issue de la troisième séance d'essais libres où il avait gêné la Haas de Nikita Mazepin alors qu'il était dans son tour de refroidissement.

Alors qu'on imaginait voir le pilote Mercedes pénalisé avec un recul sur la grille du Grand Prix d'Arabie saoudite, il s'en est finalement sorti avec une réprimande et une amende de 25.000€, insistant sur le fait que le circuit de Djeddah est une piste où il y a peu d'espace pour se déporter sans gêner une autre voiture.

Dans le camp de Hamilton, on peut donc respirer puisqu'une pénalité serait mal venue pour le septuple champion du monde qui est en pleine bagarre pour le titre mondial face à Max Verstappen.