McLaren, Renault, Racing Point et AlphaTauri, qui sera la quatrième force du paddock ?

Si l’on ne se mouille pas en disant que Mercedes devrait encore tenir la dragée haute face à Ferrari et Red Bull cette saison, bien malin celui qui pourra désigner la quatrième force du plateau. Pas moins de quatre écuries, soit huit voitures, lutteront pour terminer best of the rest. "Ce sera une fois de plus très serré dans le milieu de peloton, peut-être même encore plus serré que l’an dernier", prévient ainsi Pierre Gasly.

En 2019, c’était McLaren qui avait remporté l’officieux championnat de Formule 1,5.

L’illustre formation de Woking avait opéré un redressement spectaculaire après une longue période de vaches maigres. L’objectif sera de confirmer ce retour en avant cette saison. Les Orange peuvent notamment compter sur une merveilleuse paire de pilotes avec Carlos Sainz et Lando Norris, dont l’osmose est parfaite. Avec la MCL35, les deux jeunes loups veulent enfin offrir le premier vrai podium à McLaren depuis 2014, Sainz ayant terminé troisième sur tapis vert l’an dernier. "Mais avant j’aimerais bien décrocher un podium dès la fin de la course, pouvoir monter dessus en compagnie des deux autres pilotes, devant le public", insiste le Madrilène.

Carlos Jr devra également faire barrage à son ancienne écurie, Renault.

Le Losange veut enfin récolter le fruit de ses investissements avec Daniel Ricciardo, Esteban Ocon et la R.S.20. Encore faut-il que la monoplace d’Enstone soit assez fiable, ce qui ne fut pas toujours le cas en essais hivernaux.

"Nous nous rendons en Australie avec ambition" , confirme Cyril Abiteboul, team principal de Renault. "Les tests de Barcelone ont répondu à nos attentes. À nous d’en tirer les bénéfices."

L’épouvantail dans le midfield se nomme Racing Point. Avec leur RP20 qui n’est autre qu’une copie carbone de la Mercedes 2019, les Roses ont réalisé de belles performances cet hiver.

Certains disent que l’ex-team Jordan sera isolé en quatrième position et ira taquiner les top teams. "C’est la meilleure voiture que j’ai pilotée jusqu’ici, mieux que la Sauber de 2012 et la McLaren de 2013", a lancé Sergio Pérez.

Seule écurie de milieu de grille à avoir décroché deux podiums, AlphaTauri (ex-STR) voudra profiter de l’harmonie entre Red Bull et Honda. "Nous avons pu obtenir une bonne compréhension de l’AT01" , indique Gasly. "La fiabilité a été satisfaisante et la performance semble appropriée."