Si le leader de cette troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Belgique est une tête bien connue des avant-postes, les deux pilotes qui le suivent sont plutôt inattendus. Lewis Hamilton a réalisé le meilleur temps de la session en 1:43.255. Le Britannique a été parmi les moins actifs en piste avec seulement neuf tours couverts.

Deux jeunes loups sont sur les talons du pilote Mercedes. Esteban Ocon (Renault) est à 23 centièmes du leader du championnat et précède Lando Norris (McLaren), à trois dixièmes. Par rapport aux séances précédentes, on constate que les écarts sont moins serrés. Alex Albon (Red Bull) est quatrième, à quatre dixièmes, tandis que Valtteri Bottas (Mercedes) clôture le quinté de tête.

Pilote le plus rapide lors de la deuxième séance libre, Max Verstappen est sixième, à six dixièmes de Hamilton. Voilà qui confirme que le Hollandais ne jouera vraisemblablement pas la pole cet après-midi. Il devance son ancien équipier Daniel Ricciardo (Renault).

Annoncées par certains comme les épouvantails de ce week-end, les Racing Point sont curieusement en retrait. Lance Stroll n'est que huitième tandis que Sergio Pérez n'est que dixième. Carlos Sainz (McLaren) s'intercale entre les deux monoplaces roses.

C'est à nouveau la catastrophe pour les monoplaces propulsées par Ferrari. Les six machines avec un V6 italien en guise de poumons trustent les sept dernières places du classement. C'est Kevin Magnussen, lointain 14ème, qui emmène la meute de Maranello avec sa Haas. Mais que dire des Ferrari elles-mêmes, qui peinent à faire marcher leurs pneus à Spa ?! Charles Leclerc n'est que 17ème tandis que Sebastian Vettel connaît même l'humiliation de clôturer le classement. Ma che casino !

© DR