De retour de vacances, Sebastian Vettel avait toutes les raisons d’être décontracté, ce jeudi, en arrivant à Francorchamps. L’Allemand compte 38 points d’avance au Championnat et il sait que, quoi qu’il arrive, il quittera nos Ardennes en tête de la compétition. "Nous avons vraiment connu une très bonne première moitié de saison !" sourit le pilote Red Bull. "Quatre victoires, un seul abandon... Mais c’est loin d’être terminé et la suite s’annonce très chargée avec des Grands Prix qui se suivront de près. J’ai, en tout cas, toutes les raisons d’être confiant : je dispose d’une bonne voiture, je suis entouré par une bonne équipe et on devrait de nouveau pouvoir viser la victoire."

Lors des cinq derniers Grands Prix, Sebastian a remporté deux succès pendant que les Mercedes s’imposaient trois fois avec Nico Rosberg et, surtout, Lewis Hamilton. Quatrième du Championnat, le Britannique est-il finalement le plus sérieux rival du tenant du titre ? "L’équipe Mercedes est très compétitive cette année !" reconnaît Vettel. "Ils sont très forts en qualifications et on a vu qu’ils sont aussi de plus en plus rapides sur la durée d’une course. Nico a gagné à Monaco et en Angleterre. Lewis était en tête à Silverstone avant l’éclatement de son pneu et a dominé en Hongrie. Hamilton est donc l’un de mes principaux rivaux, mais Lotus est toujours là aussi. Quant à Ferrari, ils semblent être dans un creux pour le moment, mais cela pourrait changer..."

Peut-être déjà ce week-end, sur un circuit que le plus jeune triple champion du monde de l’histoire adore. "Nous, pilotes, nous aimons jouer avec les limites. Les nôtres mais aussi celles de la voiture. On ressent vraiment la vitesse ici et ça donne un immense sentiment de satisfaction ! C’est comme une drogue et on a toujours envie de faire un tour de plus."

Pour l’heure, outre la lutte pour le titre, c’est le nom du futur équipier de Vettel chez Red Bull qui est l’objet de bien des discussions. "Pour moi, peu importe qui c’est tant qu’il est compétitif !" affirme Sebastian. "Il faut quelqu’un qui travaille dans la même direction que l’équipe pour le développement de la voiture et de suffisamment rapide pour que nous nous poussions l’un l’autre. Le fait que l’on puisse s’apprécier sur le plan humain n’a que très peu d’importance. Ça pourrait être un bonus, sans plus. Il n’y a pas besoin que nous nous aimions pour faire du bon travail."