Formule 1

L'Allemand a battu son équipier Charles Leclerc à la faveur des ravitaillements.

En partant depuis la pole position, Charles Leclerc (Ferrari) espérait décrocher son troisième succès à l'issue du Grand Prix de Singapour. Mais son équipier Sebastian Vettel a profité d'un undercut en s'arrêtant un tour plus tôt pour prendre la tête et ne plus la lâcher. L'Allemand n'allait plus jamais lâcher le commandement malgré trois interventions de la voiture de sécurité pour évacuer les monoplaces de George Russell (Williams), Sergio Pérez (Racing Point) et Kimi Räikkönen (Alfa Romeo). C'est la première victoire de Vettel cette saison et la première depuis le Grand Prix de Belgique 2018 pour le quadruple champion du monde.

Charles Leclerc permet à Ferrari de signer le doublé. C'est la première fois à Marina Bay qu'un team fait 1-2. Le Monégasque ne cachait pas son amertume d'avoir été piégé lors des ravitaillements. Max Verstappen (Red Bull) monte sur la troisième marche du podium après avoir profité du pari perdant de Lewis Hamilton (Mercedes) qui a retardé son arrêt autant que possible dans l'espoir qu'une Safety Car intervienne. En vain. Le Britannique termine quatrième devant son équipier Valtteri Bottas (Mercedes). Alexander Albon (Red Bull) complète le Top 6.

Lando Norris (McLaren) est le meilleur des autres en prenant la septième place devant Pierre Gasly (Toro Rosso), étincelant en fin de course, Nico Hülkenberg (Renault), revenu du diable vauvert après une crevaison en début de course, et Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) qui a créé la sensation en menant pendant plusieurs grâce à une stratégie décalée.